Une tour à condos ultra-moderne de 19 étages

Le projet Viũ déjà vendu à 60%

Daniel LeBlanc daniel.leblanc@tc.tc
Publié le 10 novembre 2011

C’est au milieu des années 80 que remonte la construction du dernier édifice à logements dans le centre-ville de Hull, le Port de Plaisance, aux abords du parc Jacques-Cartier. Voilà que dès 2013, cet immeuble aura un tout nouveau voisin: le Viũ, une tour à condominiums de 19 étages érigée au coût de 55 M$.

Plus récent projet du Groupe Heafey, l’édifice vert aux allures ultra-modernes situé au 185, rue Laurier, comprendra 155 unités d’habitation, dont plus de 60% sont déjà vendues ou réservées.

Le prix de chacun des condos d’une ou deux chambres ainsi que des penthouses varie entre 200 000$ et 1,25 M$. Au total, 350 résidents s’installeront dans cette tour.

Très axé sur le mode de vie urbain, le bâtiment au design contemporain offrira une vue imprenable au dernier étage avec plusieurs commodités offertes sur le toit, telles qu’une piscine à contre-courant, un spa, un sauna, un gym, une terrasse extérieure et un coin BBQ.

Les promoteurs ont annoncé en primeur lors du point de presse que le coup d’envoi des travaux de construction sera donné pas plus tard que la semaine prochaine.

Interrogé à ce sujet, le maire de Gatineau, Marc Bureau, ne croit pas que le projet attirera uniquement une clientèle plus aisée monétairement. «C’est un beau projet pour Gatineau. En plus, il est vert, c’est ce qu’on recherche. Quatre ou cinq autres projets de logement s’en viennent ailleurs dans le centre-ville», a-t-il dit.

«C’est un plaisir pour moi de voir lever un premier édifice au centre-ville. Il s’agit d’un ambitieux projet et tout sera à la portée des résidents dans un rayon d’un kilomètre et demi», a lancé la conseillère municipale du district de Hull, Denise Laferrière.

Croyant à la densification du centre-ville gatinois, surtout avec l’arrivée de fonctionnaires de côté-ci de la rivière dans les futurs édifices fédéraux, le Groupe Heafey a décidé d’aller de l’avant avec ce projet le printemps dernier.

Comment s’explique l’engouement envers ce nouvel édifice? «Je pense que c’est en raison de son architecture différente et originale, mais aussi de par sa localisation à proximité des pistes cyclables, du centre-ville, du Marché By, etc.», explique le vice-président aux opérations et développement de l’entreprise, Charles Masse.

Lui aussi ne croit pas que le projet est destiné aux citoyens plus fortunés. «Il y a une très grande variété. Les premiers condos ont commencé à 186 000$ et je vous mets au défi d’en trouver à ce prix-là dans la région. Il y a une nouvelle mentalité dans le monde de l’immobilier. Plutôt que de bâtir du grand plutôt fade, on se dit qu’il vaut mieux bâtir du plus petit aux allures plus design», affirme-t-il, précisant que les unités d’habitation sont d’une superficie moyenne de 700 ou 800 pieds carrés. «Ils sont plus petits, mais avec plus de vie», renchérit-il.

Le Groupe Heafey confirme avoir l’intention de construire un millier d’unités d’habitation dans le centre-ville gatinois d’ici 2018.

À proximité de Destination Gatineau

Marc Bureau a par ailleurs mentionné que le Viũ, de par son emplacement, se trouvera à deux pas du futur projet Destination Gatineau, lequel pourrait voir le jour d’ici 2016. Destination Gatineau a pour objectif d'installer des spectacles de grande envergure et de l'animation presque tout au long de l’année le long des berges de la rivière des Outaouais, notamment au parc Jacques-Cartier.

La Revue a profité de l’occasion pour en savoir plus sur les plus récents avancements dans ce dossier touristique de quelques centaines de millions $. «Actuellement, nous sommes dans une étude de pré-faisabilité avec des partenaires comme Tourisme Outaouais et Développement économique Canada. On va très certainement vers la fin janvier ou début février pouvoir annoncer vers quoi on s’en va», a-t-il indiqué.

Quel serait l’échéancier idéal pour que le tout se concrétise? «Idéalement, les grands projets vont voir le jour vers les années 2015 ou 2016, mais on espère avoir quelque chose de concret pour 2012 ou 2013», de répondre M. Bureau.