Agrile du frêne: Gatineau veut maximiser ses opérations

Yannick Boursier yannick.boursier@tc.tc
Publié le 8 avril 2015
L'agrile du frêne est un insecte extrêmement nuisible pour les forêts canadiennes.

INVENTAIRE. Dans le but de maximiser le travail pour contrer l'agrile du frêne, la Ville de Gatineau souhaite détenir un inventaire précis de tous les arbres qui se trouvent sur les terrains municipaux.

Un contrat a été accordé mercredi à la firme Cima+ pour la réalisation de cet inventaire forestier. «Ça s'inscrit dans nos démarches pour combattre l'agrile du frêne», indique le conseiller Gilles Carpentier.

Gatineau a déjà mis en place des mesures pour combattre la propagation de cet insecte qui s'attaque mortellement aux frênes. Une somme d'environ 1,2 million$ par année est investie dans un plan de gestion 2014-2017.

Mais il est difficile présentement pour la Ville d'avoir un portrait exact de la situation. «Il y a déjà un inventaire et il y a un chiffre, mais il est assez approximatif, mentionne M. Carpentier. On sait qu'il est trop approximatif pour pouvoir avoir une bonne emprise sur le dossier. C'est pour ça qu'on investit pour élargir notre inventaire.»

Ce sont principalement les lieux publics non aménagés qui pourraient influencer la donne. Comme du travail est effectué depuis plusieurs années pour combattre l'agrile du frêne, la municipalité a une bonne idée du nombre de frênes sur les terrains publics aménagés.

Toutefois, la connaissance n'est pas la même pour les lieux non aménagés, comme des forêts. Le nombre de frênes pourrait donc être supérieur à celui estimé.

Une meilleure connaissance de l'information sur ces lieux devrait permettre de mieux cibler les actions à porter et les investissements nécessaires. Cette information devrait aussi augmenter la sécurité puisque la Ville pourra s'occuper des frênes morts qui pourraient tomber.