Sections

Chénéville rassemble les passionnés de voitures anciennes


Publié le 16 juillet 2017

Plus d'une centaine de voitures anciennes étaient à Chénéville le 16 juillet.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

ÉVÉNEMENT. La 18e Exposition d'autos de Chénéville a attiré plus d'une centaine de vieilles voitures, le 16 juillet,  sur le terrain de l'église où plusieurs visiteurs se sont rendus pour les admirer. 

Plusieurs propriétaires de voiture provenaient de l'Outaouais, tandis que d'autres avaient fait un peu plus de route pour venir exposer leur vieux modèle «C'est ça qui fait le fun de l'événement d'avoir de la diversité et des gens qui viennent de partout au Québec», indique la responsable de l'exposition, Cathy Sophie Deschatelets, pour qui l'événement est un fier «fier succès». Le maire de Chénéville, Gilles Tremblay, dresse lui aussi un bilan positif de l'exposition. «Ça amène de l'achalandage dans notre belle municipalité et ça aide les commerçants de notre région», indique-t-il.

La Ford F100 datant de 1953, la Pontiac Deluxe de 1938, la Mercury Park Lane 1966 et la Olds mobile de 1940 ne sont que quelques-unes des voitures qui étaient présentes sur place. Un résident de Chénéville, Royal Linette, était bien heureux de pouvoir exposer sa Thunderbird décapotable 1959. «Il y a plein de gens de l'extérieur et c'est un beau rassemblement pour ceux qui ont des voitures anciennes», dit celui qui précise avoir été le fondateur de l'événement. M. Linette a lui-même restauré au complet sa voiture qu'il a achetée il y a 40 ans. «C'est ma passion et c'était mon rêve d'avoir une voiture comme celle-là», confie-t-il.

L'ensemble des propriétaires de voitures interrogées sur place semblait très passionné par les véhicules anciens. C'est le cas du propriétaire d'une Mercedes Benz 500K de 1934 et d'un autre modèle datant de 1936, Gilles Rousson.  «J'aime vraiment les modèles des années», confie celui qui fait plusieurs expositions. Selon un autre passionné rencontré sur place, Emerson Walker, il est important de mettre beaucoup de temps pour entretenir sa voiture. «Je passe l'aspirateur et je fais un nettoyage tous les jours et à chaque sortie. Il faut en prendre plus soin qu'une femme», dit-il en riant.

Lors de cette 18e édition de l'événement, le groupe trigénérationnel Les Richards, de l'animation pour enfants et quelques kiosques étaient aussi sur place 

Royal Linette et sa voiture.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin