Sections

Inondations: Deux zones ciblées pour une dérogation collective


Publié le 3 octobre 2017

La Ville de Gatineau demande à Québec d'accorder une dérogation collective à deux zones du secteur de Gatineau pour permettre la reconstruction des maisons à la suite des inondations du printemps.

Dans un premier temps, une première zone englobe le secteur de la rue Jacques-Cartier et le ruisseau Moreau dans le district de Pointe-Gatineau. La deuxième zone est dans le district du Lac-Beauchamp dans le secteur de la rue Rivièra, jusqu'à Campeau en passant par une partie de Hurtubise.

 

En demandant une dérogation collective, Gatineau demande à Québec de mettre de côté les règles adoptées cet été et qui empêchent la reconstruction des maisons devant être démolies dans les zones 0-20 ans.

Le gouvernement, lors de l'annonce de ces règles, avait ouvert une porte aux villes pour accorder ce genre de dérogation si certains critères étaient respectés. Il fallait notamment qu'une grande partie des maisons dans la zone ciblée soit prévue pour démolition.

Cette dérogation vise à éviter que des quartiers deviennent comme du gruyère avec des trous aux endroits où les propriétaires ne pouvaient reconstruire.

Québec a maintenant un mois pour répondre à Gatineau si elle accepte cette demande de dérogation collective.

Par ailleurs, la Ville a aussi fait trois demandes de dérogation individuelle pour permettre à des propriétaires, dont les dommages sont près de la limite maximum imposée par le gouvernement pour refuser la reconstruction, d'obtenir l'autorisation de reconstruire.