Mayo aura un nouveau maire lors des prochaines élections


Publié le 27 mars 2017

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

MAIRIE. Le maire de la municipalité de Mayo, Normand Vachon, quittera la vie politique le 5 novembre, après avoir desservi la population pendant 23 années. 

Celui qui soufflera bientôt 76 bougies sur son gâteau a été conseiller municipal pendant douze ans avant d’être élu maire de Mayo pour la première fois en 2003. Il a été battu aux élections de 2009, mais il est revenu à la mairie en 2012 et il aura effectué de 2013 à 2017 son «meilleur mandat» depuis qu’il est au conseil municipal.   

«Quand j’avais été élu en 2013, j’avais dit à tout le monde que c’était un dernier mandat que je sollicitais. J’ai été élu avec toutes les personnes avec qui je voulais travailler. On a fait une planification stratégique en janvier 2014 et ç’a été un bel exercice où tout le monde a participé. Suite à ça, on a fait un plan d’action sur quatre ans et à la fin de notre mandat, on va l’avoir tout réalisé», souligne le maire qui cédera sa place avec le sentiment du devoir accompli. «J’ai eu une bonne équipe. On avait sept grands objectifs prioritaires et chaque membre du conseil s’en était donné un. Tout le monde a rempli son mandat», soutient-il. 

D’ici la fin de son mandat, M. Vachon souligne que de nombreux projets sont prévus à Mayo. «On va commencer à faire un peu d’asphalte dans la municipalité. C’est quelque chose de très spécial et c’est le projet auquel je tiens le plus», dit celui qui ajoute que la municipalité va également acheter un camion d’urgence pour ses pompiers avec l’aide de Mulgrave-et-Derry. Notre centre municipal commence à avoir de plus en plus de «gueule», car on lui a donné une nouvelle façade, des drapeaux, des décorations extérieures et on a fait l’aménagement paysager. On a fait ça avec nos moyens, sans jamais faire de règlement d’emprunt jusqu’à maintenant», mentionne-t-il en disant qu’une pancarte municipale sera bientôt aménagée devant celui-ci.  Le programme de deux ans de vidange de fosses septiques se poursuivra également en 2017, ajoute le maire.

A-t-il des conseils à donner à son successeur? «Quand il va être élu, il pourra venir me voir et je vais lui en donner», lance-t-il. M. Vachon tient à préciser au prochain maire que les citoyens sont très sensibles à l’augmentation des taxes. «Ça ne veut pas dire que tu ne peux pas les augmenter, mais il faut avoir de bonnes raisons et il ne faut pas que ce soit répétitif», dit-il en mentionnant qu’il a conservé le même taux de taxes de 2012 à 2016. Cette année, il a augmenté les taxes de près de 4 %, car la municipalité a besoin d’argent pour réaliser divers projets. «L’augmentation de 2017 est moindre que si je l’avais augmentée de 1% par année pendant quatre ans. […] Pour une propriété de 300 000 $, ça représente une augmentation de taxes de 100 $. Si j’avais augmenté de 1 % chaque année, ça représenterait une hausse de 300 $ pour cette même maison», explique celui qui a pris le temps d’expliquer cette hausse aux citoyens et qui mentionne que ceux-ci se sont montrés compréhensifs. 

Ce que j’ai aimé le plus, c’est le contact direct avec le citoyen.

Normand Vachon

Pour finir, M. Vachon conservera de beaux souvenirs de ses douze années en tant que conseiller et ses onze années en tant que maire. Ce qu’il a aimé le plus : «C’est le contact direct avec le citoyen», conclut celui qui s’est promis d’envoyer une lettre, à ses frais, à chaque citoyen de Mayo au terme de son mandat.