Sections

Le principe du colistier ne sera pas discuté… pour le moment


Publié le 11 septembre 2017

Maxime Pedneaud-Jobin

©Photo TC Media

Même s'il avait annoncé son intention de ramener la discussion avant la fin du prochain mandat, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin ne relancera pas la discussion sur le principe du colistier.

Le colistier est le principe qui permet à un chef d'un parti politique de se présenter à la mairie et d'avoir un candidat au poste de conseiller qui sera prêt à lui céder sa place advenant une défaite.

La loi permet cet outil pour les partis politiques, mais seulement si le conseil municipal a approuvé l'utilisation d'un colistier auparavant. Présentement, Gatineau n'a pas approuvé ce principe.

Avec quelques rencontres à faire avant le lancement de la campagne électorale, le cabinet du maire a confirmé que le dossier ne sera pas à l'ordre du jour d'ici la fin du mandat. Le dossier pourrait même être retardé jusqu'à l'arrivée éventuelle d'un deuxième parti politique.

Des élus indépendants auraient souhaités que le principe du colistier soit aussi accessible à un élu indépendant qui se présente à la mairie et des démarches en ce sens avaient été effectuées auprès de Québec par le Rémi pour la démocratie, un regroupement d'élus indépendants. Québec n'avait pas été dans ce sens.