Sections

L'héritage laissé par Julien


Publié le 11 octobre 2017

©Photo Facebook

ÉVÉNEMENT. Même décédées, il y a des personnes qui continuent d'avoir un impact. C'est le cas de Julien Lepage.

Ses parents ont créé un Fonds d'aide à son nom. Au nom de leur fils enterré trop tôt à l'âge de 19 ans. De son vivant, le garçon de Louis-André et Ezia a touché énormément de personnes. Enfants, ados ou même les adultes, raconte son père.

Si Julien était vivant, il serait le premier à participer. S'il nous voit de là-haut, il doit vraiment fier de voir ce qu'on fait

Louis-André Lepage

Il prend en exemple pour ses funérailles. Il estime à 600 personnes qui se sont déplacées pour lui dire un dernier adieu. Environ un millier était présent au salon funéraire. «Il était comme ça. Il touchait tout le monde», a mentionné son paternel.

C'est ce que le couple a voulu faire. Promouvoir sa mémoire en donnant un coup de main aux autres. De nombreuses causes existent, mais on voulait aider avec des gestes concrets dans le clan Lepage.

Par exemple? Une femme atteinte du spina-bifida a reçu un nouveau quadrimoteur. Un adolescent gatinois qui a de la difficulté à bien s'exprimer sera suivi par une orthophoniste. On veut permettre à une jeune femme de la région de voir le monde avant qu'elle perde la vue.

C'est ça, l'héritage de Julien. Aider des causes «tombées dans les craques du système».

«Ce sont des petites causes locales qui ne sont pas appuyées. La madame atteinte du spina-bifida n'est pas considérée handicapée aux yeux du système. Mais je l'ai vue. Avoir un quadrimoteur, ce n'est pas un luxe pour elle. C'est une nécessité dans son cas», a avancé Louis-André.

«On veut faire une différence dans la communauté. Et le Fonds est ouvert aux suggestions. On est un comité et on prend les décisions ensemble», a-t-il ajouté.

Des gestes financés à la suite des dons amassés lors de la 1re Course Julien-Lepage en octobre 2016 qui avait attiré plus de 200 participants. Un événement de cinq kilomètres se déroulant au parc du Lac-Beauchamp où il est tant possible de marcher que de courir.

Cette course sera de retour pour une deuxième année, cette fois-ci le dimanche 15 octobre, à compter de 9h. Animation, barbecue, chansonnier, photobooth seront également sur place, en plus de prix de présence. Sans oublier qu'un chandail des Canadiens de Montréal autographié par près d'une vingtaine de joueurs sera tiré.

L'an dernier, on avait récolté 7000$. Un exploit, car la famille Lepage vivait toujours son deuil. En l'espace d'un mois, on avait organisé un événement. Cette année, on espère doubler le nombre de coureurs et marcheurs.

«Si Julien était vivant, il serait le premier à participer. S'il nous voit de là-haut, il doit vraiment fier de voir ce qu'on fait», a conclu Louis-André Lepage.

Inscription: 20$.