Impératif français remet ses prix


Publié le 26 mars 2017

Éric Gaudreault, copropriétaire du Troquet.

©Photo : TC Média - Laurence Gagnon

FRANCOPHONIE. Comme chaque année, le mouvement Impératif français a remis ses prestigieux prix de reconnaissance lors d’une remise de prix au Club de golf de Gatineau dimanche. 

Claude Dubois, Impératif français.
Photo : TC Media - Laurence Gagnon

C’est le chanteur Claude Dubois, présent dans le cadre d’une activité de la Francofête, qui a reçu le Prix Impératif français 2017. Le jury tenait à souligner la contribution exceptionnelle de l’artiste à la vitalité de la langue et à la culture d’expression française.

Cinq Prix d’excellence Lyse-Daniels ont également été remis, autant au niveau international que local. Le prix est décerné à des personnes et des organismes qui se distinguent par leur contribution et leur rayonnement de la langue française et de sa culture.

Le magazine L’Actualité a reçu le prix du volet international. Du côté national, c’est la comédienne, journaliste, animatrice et politicienne Sophie Stanké qui a reçu les grands honneurs.

«Perdre notre langue, c’est condamner notre peuple à l’assimilation. Je ne milite pas pour défendre la langue française, je le fais pour la défense du français, pour l’indépendance du Québec et dans l’espoir d’avoir de la reconnaissance parce que le français c’est ce qui est le plus important pour moi», a déclaré cette dernière.

Du côté de l’Outaouais, Impératif français a remercié le café-bistrot Le Troquet qui organise des activités culturelles faisant la promotion de la culture francophone comme le Lundi de la poésie, Les contes du mardi et les célèbres compétitions amicales de Slam Outaouais depuis plus de vingt ans.

«Il y a plusieurs années, au Troquet, on avait un carrousel pour les CD et une règle était que le carrousel de cinq devait en avoir au moins trois en français, raconte Éric Gaudreault, l’un des copropriétaires de l’endroit. En 1998, c’était assez surprenant parce que la pop anglophone était presque autant présente qu’aujourd’hui et il y avait presque quelque d’anti culture québécoise dans l’air.»

Un deuxième prix pour l'Outaouais a été remis à Pierre Allard pour ses quarante-cinq ans de carrière dans le domaine du journalisme au quotidien Le Droit.

Dans une note plus négative, Impératif français a également remis plusieurs Prix citrons. Parmi les lauréats figurent notamment le chroniqueur J.J. McCullough, Justin Trudeau, la Ville de Montréal, la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal et la Ville de Gatineau.