Sections

Beau temps et travail: attention à l’habillement!


Publié le 18 juillet 2017

©Photo Deposit Photos

 Qui dit beau temps dit tenue d’été, mais il faut être prudent en partant vers le boulot le matin pour ne pas outrepasser ce qui est raisonnable pour se rendre au travail.

«Premièrement et avant tout, on s’habille pour son client. La météo est secondaire», rappelle Julie Blais Comeau, spécialiste de l’étiquette.

«Ce qu’on va choisir de porter, va aussi se refléter sur nous», poursuit-elle. Il est donc important de songer à ce que l’on portera avant de quitter la maison. «Qu’il fasse 35 degrés ou -30, le client, il veut voir que vous êtes capable de faire ce que vous êtes supposés de faire», rappelle-t-elle.

À proscrire? Les fameuses gougounes. D’abord, parce que c’est irritant pour le son, mais aussi pour les odeurs.

Qui dit été dit aussi décolleté. Faut-il être prudent? La spécialiste de l’étiquette rappelle quelques  trucs pour s’assurer que le tout est raisonnable.

Pour savoir si le tout est approprié, il faut placer son pouce dans le creux à la base du cou. L’endroit où arrive le petit doigt est celle d’un décolleté approprié.

Pour la jupe, on place le petit doigt où la rotule est positionnée. L’endroit où s’arrête le pouce est approprié pour la longueur de la jupe.

Les vêtements indiqués pour la plage et le bord de la piscine ne le sont pas nécessairement pour le travail, rappelle Julie Blais Comeau, tout comme les vêtements d’entrainement ou ceux pour des sorties nocturnes dans les bras.

Vêtements d’entraînement, vêtements pour «veiller tard dans les bars», il faut aussi faire attention et suivre le code vestimentaire de l’employeur. Dans le doute, elle recommande de consulter les ressources humaines de l’entreprise.