La Semaine nationale de la généalogie célébrée à Gatineau

Cynthia Plamondon cynthia.plamondon@tc.tc
Publié le 22 novembre 2014
Nathalie Gélinas, archiviste et coordonnatrice à la BAnQ de Gatineau
TC Media-Cynthia Plamondon

GÉNÉALOGIE. On les croit trop souvent vieux et poussiéreux, mais les généalogistes et les archivistes sont plutôt dynamiques et passionnés. La population de l’Outaouais est invitée à les rencontrer lors d’une journée porte ouverte le 29 novembre prochain à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

À l’occasion de la Semaine nationale de la généalogie, neuf établissements d’archives au Québec accueilleront les citoyens dans le but de promouvoir les ressources disponibles au grand public. «Les initiés, les curieux et tous ceux qui ont le goût de partir à la découverte de leurs ancêtres sont les bienvenus. Ces archives sont de véritables trésors. Les gens sont plus ou moins au courant que nous sommes accessibles gratuitement. L’objectif est vraiment de démocratiser la généalogie», déclare Nathalie Gélinas, archiviste et coordonnatrice à la BAnQ de Gatineau.

Une variété d’activités gratuites sera offerte dès 9h: conférences, visites guidées, kiosques, expositions et exploration des coulisses des archives. «On va amener les gens dans des endroits où ils ne sont jamais allés. On a environ cinq kilomètres de documents d’archives classées. C’est toujours impressionnant et ça suscite beaucoup de questions. De plus, lors des conférences, nous allons ouvrir leurs horizons sur la variété de documents à consulter pour détailler son histoire de famille» précise Mme Gélinas.

La Bibliothèque et Archives nationales du Québec de Gatineau en est plein processus d’adaptation technologique. La majorité des documents sont numérisés et disponibles sur le portail web du BAnQ. Ils tiennent également à informer les citoyens qui se présenteront à la journée porte ouverte sur l’importance de la conservation des documents personnels.