Sections

Culture Outaouais soumet sa liste d’épicerie aux élus de la MRC des Collines


Publié le 11 octobre 2017

Le parcours d'art public de Collines et d'eau a récemment été inauguré.

©TC Media - Michel Moyneur

«Le secret le moins bien gardé de la MRC des Collines, c’est le nombre d’artistes qui y résident.»

C’est entre autres pourquoi Culture Outaouais a interpellé les maires et conseillers sortants et aspirants joueurs politiques des nombreuses municipalités du  territoire, mercredi.

Comme la veille à Gatineau, l’organisme voué à la promotion locale du fait culturel a présenté une série de propositions qui, si elles étaient mises en place, estime-t-il, permettraient à la région de rayonner davantage.

«Pourquoi ne pas offrir un crédit d’impôt foncier pour la rénovation et la restauration d’immeubles et de sites patrimoniaux? C’est sûr que ça ferait bouger les colonnes (de chiffres), mais les municipalités ont la possibilité d’offrir ce type d’incitatif», a notamment suggéré la directrice générale de Culture Outaouais, Julie Martineau.

À l’instar de la MRC des Collines, de Chelsea et de Cantley, Val-des-Monts, qui compte 12 000 âmes permanentes, s’apprête à se doter d’une politique culturelle, une «très bonne pratique» qu’a tenu à souligner Culture Outaouais.

En contrepartie, l’organisme quarantenaire aimerait voir les municipalités délier davantage les cordons de leur bourse respective.

«Le Conseil des arts et des lettres du Québec finançait depuis de nombreuses années une entente de partenariat avec l’Outaouais. Mais on assiste maintenant à une baisse du financement reçu, car la région met moins d’argent», a exposé Mme Martineau.

«En fin de compte, ça fait moins de fonds pour nos artistes, pour stimuler la création. Ce qu’on souhaite, c’est qu’on essaye de rattraper la somme qu’on investissait auparavant et peut-être même en engager plus, car le Conseil des arts est prêt à en mettre davantage.»

Outre l’aspect pécuniaire, Culture Outaouais  a le vœu de voir les élus «intégrer plus la culture» dans leurs démarches.

«On vous invite à avoir des artistes autour de la table quand vous faites des projets, a lancé Mme Martineau aux décideurs présents à la Halte des arts de Val-des-Monts. Exemple, vous pourriez intégrer des artistes dans la réflexion de la revitalisation d’une rue ou d’une artère principale.»