Sections

Le Canada raconté en feux d'artifice

Le Québec à l'honneur samedi soir 


Publié le 10 août 2017

L’histoire du Canada depuis sa création sera survolée en musique et avec les bombes pyrotechniques que fera exploser la firme québécoise Feux d’artifice Orion samedi soir aux Grands feux du Casino du Lac-Leamy.

Sous la thématique Une histoire, le Canada, la firme qui en est à son premier passage à l’événement gatinois, racontera l’histoire en partant des débuts du pays, avec les Premières nations, puis avec l’unification, la formation de quatre provinces et l’ajout des autres par la suite, jusqu’au Canada d’aujourd’hui. «On est parti avec le concept qu’on raconte l’histoire du Canada», note le chargé de projets de Feux d’artifice Orion, Tommy Chandonnet.

Ce voyage dans l’histoire et dans le temps, il sera accompagné de la musique de divers artistes canadiens, de différentes provinces, au fil des étapes de l’histoire qui seront racontés lors du spectacle pyrotechnique. Les airs connus des Cowboys fringants, de Céline Dion, d’Avril Lavigne, de Nickelback, d’Alan Doyle, de Bryan Adams, de Hedley, de The Trews et Florent Vollant pourront donc être entendus et fredonner pendant l’explosion des centaines de bombes pyrotechniques.

D’ailleurs, au moment du traditionnel point de presse sur le prochain spectacle, l’équipe du Québec a pris le temps de rencontrer les membres des médias sur la barge, installée en plein cœur de la rivière des Outaouais, où les artificiers travaillaient d’arrache-pied afin de préparer les feux d’artifice afin que le tout soit prêt pour samedi soir.

Fondée en 2000,  la compagnie Feux d’artifice Orion est implantée dans la région de la Mauricie, à Shawinigan. Angleterre, Chine, Canada, la firme a participé à différents événements pyrotechniques au fil des dernières années.

La paye de cette équipe, tissée autour d’une famille passionnée de feux d’artifice? «Entendre la foule crier une fois le spectacle terminée. (…) Et d’avoir réussi à émouvoir», note Tommy Chandonnet.

Feux d’artifice Orion a bien l’intention de faire vivre des émotions au public samedi soir, sans toutefois vouloir divulguer le cœur du spectacle. «On va avoir des nouveaux effets qu’on essaient samedi soir», précise le chargé de projets.

Il restera ensuite à l’Alberta à présenter son spectacle mercredi prochain, avant la grande finale du 19 août.