Triplex rasé sur la rue de Lorimier: l’incendie toujours sous enquête


Publié le 18 mars 2017

La cause de l’incendie d’une rare intensité qui a ravagé la résidence centenaire du 36, rue de Lorimier, dans le secteur Hull, dans la nuit du 3 mars dernier, demeure un mystère entier.

Le Service de police de Gatineau a confirmé à TC Media que l’enquête déclenchée au lendemain du brasier est toujours en cours, même si les débris ont tous été enlevés depuis.

Une quarantaine de pompiers ont mis quatre heures pour venir à bout des flammes, qui ont d’abord fait leur apparition à l’intérieur du logement inférieur.

Selon nos informations, les locataires et des amis se trouvaient au sous-sol lorsqu’ils ont entendu un bruit s’apparentant à celui d’une explosion.

En remontant au rez-de-chaussée, l’intensité de l’incendie était déjà telle qu’ils n’ont eu d’autre choix que de rebrousser chemin.

Un enfant qui dormait à l’étage a pu être sauvé in extremis par l’un des visiteurs.

Les sept personnes ont finalement pu sortir de la maison grâce à une petite fenêtre située au sous-sol.

La police confirme que plusieurs témoins ont été rencontrés depuis, sans toutefois être en mesure d’identifier la cause ou un coupable.

Le bâtiment érigé en 1915, qui appartenait à la même famille depuis pratiquement toujours, avait changé de main en janvier dernier.

Les dommages matériels sont évalués à 225 000$.