Sections

Le mois électrisant d'Hendrix Lapierre


Publié le 4 octobre 2017

MIDGET AAA. Hendrix Lapierre pouvait difficilement mieux souhaiter que le scénario actuel.

À sa première saison dans le circuit midget AAA, le centre de 5'11 l'Intrépide de Gatineau a été tout feu, tout flamme. Auteur de 17 points en neuf parties, Lapierre s'est hissé au premier rang des compteurs en septembre.

On savait qu'il avait un talent offensif. C'est sûr que c'est surprenant qu'il soit premier compteur, mais il faut lui rendre crédit. Il a ce qu'il mérite jusqu'à maintenant.

Martin Lafleur, entraîneur-chef de l'Intrépide, sur Hendrix Lapierre

Impossible pour lui de passer inaperçu aux yeux des dirigeants de la ligue qui lui ont décerné le titre de Recrue offensive du mois, mais également Joueur offensif.

Listé avant le début de saison comme l'un des meilleurs espoirs pour le repêchage de la LHJMQ en juin prochain, le hockeyeur originaire d'Aylmer est l'un des joueurs les plus dangereux et aussi surveillé auprès des 14 autres clubs.

«Je ne m'attendrais vraiment pas à ça. J'avais confiance que ç'allait bien aller, mais pas que j'allais me retrouver là où je suis en ce moment. Mais c'est tant mieux. En ce moment, je joue beaucoup avec confiance et c'est grâce à mes coéquipiers», a indiqué le numéro 22 de la troupe outaouaise.

Ayant fait immédiatement le saut du bantam AAA au midget AAA, Lapierre n'a pas mis trop de temps à s'adapter à son nouvel environnement, qui se veut plus rapide que ce qu'il a connu.

Des résultats évidents qui sont survenus à la suite d'un été d'entraînement à Montréal, a-t-il tenu à souligner, où il passait presque chaque jour sur la glace.

Son entraîneur a immédiatement remarqué sa verte recrue et n'a pas hésité à lui confier quelques responsabilités. On le voit sur l'un des deux premiers trios et aussi dans le bureau sur les jeux de puissance où il alimente ses équipiers.

«On savait qu'il avait un talent offensif. C'est sûr que c'est surprenant qu'il soit premier compteur, mais il faut lui rendre crédit. Il a ce qu'il mérite jusqu'à maintenant», a mentionné Martin Lafleur.

Chose certaine, les autres équipes du circuit Baillairgé l'ont à l'œil. Pas question de laisser le centre gaucher trop longtemps avec la rondelle. Sa vision, ses mains, ses qualités de passeur et son maniement de la rondelle font de lui un joueur redoutable pour les défensives adversaires.

«J'ai réalisé que j'étais un peu plus surveillé, mais j'essaye de ne pas trop me mettre de pression avec ça. Et ça ne me dérange pas d'être plus surveillé. Je veux juste jouer mon match. Si je fais ça, ça va bien aller», a affirmé Lapierre.

Troisième défaite de suite

Hendrix Lapierre et l'Intrépide de Gatineau ont cependant frappé un mur récemment. Après un fort début de saison, le rythme effréné des victoires et des buts a ralenti pour laisser place à une première période creuse avec une série de trois défaites.

La dernière? Contre les Vikings de St-Eustache dans une rencontre au sommet avec les deux meilleures équipes de la division CCM. Mais le complexe Branchaud-Brière n'a pas été le théâtre d'un grand match, mercredi soir, dans un verdict de 5 à 2 en faveur des visiteurs.

Alors que la troupe de Deux-Montagnes s'est distancée de l'Intrépide, les protégés de Martin Lafleur ont légèrement glissé au classement, mais occupe toujours le quatrième rang. Rien de catastrophique, selon le pilote gatinois.

«Ça n'a pas été notre meilleur match, mais c'est mieux que ce qu'on a vu en fin de semaine. Je ne pense pas que le résultat reflète l'allure du match. Ce n'est pas pour rien que St-Eustache est premier de la ligue.»

«On a eu plus de tirs et de chances, mais quand tu fais une erreur contre un club qui a le vent dans les voiles comme eux, ils te le font payer cher. Et c'est justement ce qu'ils ont fait», a ajouté Lafleur.

À ça, on peut aussi souligner la performance du gardien Félix-Anthony Éthier, qui possédait avant le début de la rencontre une moyenne de buts inférieure à un par match et un pourcentage d'efficacité frôlant le 97%. Non-repêché par un club de la LHJMQ, le cerbère de 16 ans a stoppé 24 rondelles et n'a cédé que face à Mathieu Gagnon et Mirco Fontaine, allouant peu de rebonds ou d'opportunités.

Félix Lafrance (deux fois), Vincent Boily, Gabriel Choinière et Antoine Rochon ont fait scintiller la lumière rouge derrière Jérémie Lefebvre, qui avant le match avait été nommé Joueur défensif du mois chez l'Intrépide.