Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

19 février 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Triplé rêvé au tournoi Royal-Brassard

BANTAM. Le comité organisateur ne pouvait pas demander mieux: pour une deuxième année de suite, les équipes locales ont tout raflé au tournoi bantam Royal-Brassard.

Le complexe Branchaud-Brière a vibré tout l'après-midi en faveur des deux clubs de la structure de l'Intrépide de l'Outaouais, AAA et AAA-Relève, de même que pour les Mariniers d'Aylmer dans la division AA.

Le tournoi annuel s'est conclu avec panache par les futurs hockeyeurs midget. L'Intrépide AAA d'Yves Dagenais a triomphé 7 à 2 sur les Lions Sud du Lac Saint-Louis, une formation qui avait eu le meilleur sur lui lors de leurs trois derniers affrontements, dont en lever de rideau du Royal-Brassard jeudi.

Plusieurs se sont démarqués. Hendrix Lapierre a fini meilleur pointeur de la compétition avec 13 points, coiffant au poteau son coéquipier Cédric Chénier par un point. Nommés sur l'équipe d'étoiles avec le défenseur gatinois Xavier Raby, les deux attaquants ont noirci la feuille de pointage à profusion au bon moment.

«Depuis trois semaines, c'était plus difficile pour nous. On avait de la difficulté à compter des buts, mais les gars n'ont jamais lâché», a mentionné le pilote du club gagnant.

Surtout qu'il a vécu la même histoire qu'en 2016: ses protégés avaient perdu leur premier match avant de ne signer que des victoires par la suite au tournoi Royal-Brassard.

«Cette année, on a quand même bien joué nos deux premiers matchs, mais c'est vraiment à partir de samedi matin que tout a débloqué. Tout le monde a mis l'épaule à la roue.»

Puis, il y avait aussi une pression supplémentaire. L'Intrépide bantam AAA ne voulait pas être la seule équipe de l'Outaouais à ne pas finir au premier rang.

Leurs homologues en AAA-Relève avaient doublé les Sénateurs de Laval au compte de 6 à 3. Avant le match ultime, les finalistes dans cette catégorie n'avaient accordé que trois maigres buts.

Les Mariniers d'Aylmer avaient écrit le début du scénario souhaité par le comité organisateur dans un duel enlevant.

«Il y avait un peu plus de pression, a avoué Dagenais. C'était un défi pour les joueurs, surtout qu'on devait battre l'équipe qui nous avait battu en fusillade au premier match du tournoi.»

Cette année, on a quand même bien joué nos deux premiers matchs, mais c'est vraiment à partir de samedi matin que tout a débloqué. Tout le monde a mis l'épaule à la roue. -Yves Dagenais, entraîneur de l'Intrépide bantam AAA

Gagner à tout prix

L'Intrépide de l'Outaouais de la classe AAA-Relève voulait à tout prix repartir avec le trophée des vainqueurs.

Ce même groupe avait atteint la finale de la Coupe Dodge en avril dernier après avoir connu une brillante saison. «C'est la première finale qu'ils gagnent depuis ce printemps. Cette saison, on a perdu deux fois en demi-finale», a mentionné l'entraîneur Benoît Branchaud.

Il faisait référence aux tournois à Sherbrooke, puis à St-Jean-sur-Richelieu deux semaines passées.

Sa défaite à St-Jean lui avait même coûté sa place dans le top 3 du Québec, la reléguant au sixième rang. Depuis le début de la saison, le club dirigé par Branchaud avait lutté pour la première position.

«On mérite d'être dans le top-2. Avant le tournoi, notre objectif était de rebondir de ces résultats. Maintenant notre objectif est d'y retourner et d'y rester jusqu'à la fin de la campagne. On a un groupe de joueurs travaillants et qui joue avec courage», a ajouté le pilote.

«Notre but était de montrer qu'on a les meilleurs joueurs au Québec dans notre catégorie d'âge», a  pour sa part indiqué le capitaine Jonathan Delorme, qui a fini le tournoi avec le titre de meilleur compteur avec ses 10 points en cinq parties.

Les Mariniers mettent la table

Le triplé local du tournoi Royal-Brassard a commencé par un triomphe des Mariniers d'Aylmer AA, qui ont battu les Étoiles du St-Laurent au compte de 5 à 4 en finale.

La troupe de Patrick Tanguay tirait de l'arrière par deux buts lorsqu'ils ont effectué une remontée grâce à une pénalité majeure des Étoiles. Ils ont inscrit trois buts sans riposte lors de cette punition de cinq minutes.

«C'était toute une finale. Les gars n'ont jamais lâché. Ils ont jouté en équipe. Les joueurs ont compris le plan de match et l'ont respecté jusqu'en finale. Ils ont fait beaucoup de sacrifices et notre gardien a fait les arrêts-clés par la suite», a mentionné le pilote d'Aylmer qui a avoué que jouer à la maison a été un avantage pour son club.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média