Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

26 mai 2017

Un «Super job dating» pour les personnes handicapées à Buckingham

©Photo TC Media - Archives

ÉVÉNEMENT. L’organisme La Relance Outaouais invite les personnes vivant avec un handicap à son cinquième «Super Job Dating», le 9 juin de 16h à 18h, qui aura lieu au Centre communautaire de Buckingham pour la première fois. 

Les personnes ayant des limitations pourront s’entretenir avec une douzaine d’employeurs de la région le temps d’une d’entrevue éclair d’une durée de 5 à 8 minutes. « Ça s’adresse aux personnes qui ont tous types de limitations, que ce soit intellectuelle, neurologique, physique, visuelle, auditive. Le public cible est vraiment toute personne qui présente une limitation fonctionnelle à l’emploi», mentionne la conseillère en orientation et en intégration à l’emploi, Élodie Jacquet. «Ce sera une occasion unique pour créer un contact avec des employeurs qui sont ouverts à accueillir des personnes handicapées», souligne la représentante de La Relance.  «C’est la première fois qu’on fait ça à Buckingham dans le but  de se rapprocher de la population et couvrir un maximum de territoire.»

Publicité

Défiler pour continuer

Mme Jacquet se réjouit de la réponse des employeurs sollicités dans le secteur afin de participer à l’événement. «On a eu une très belle ouverture de la part des employeurs de la région, mais on a dû se limiter à douze qui sont de gros employeurs», dit-elle en ajoutant que les postes disponibles seront très variés. «Préposé, cuisinier, commis de cour, enseignant, agent administratif, laveur et débosseleur», énumère-t-elle pour donner quelques exemples.  Avec cet événement, l’organisme espère sensibiliser davantage l’ensemble des employeurs de la région aux bienfaits de l’intégration des personnes handicapées dans leur entreprise. «Elles ne veulent pas juste travailler. Ces personnes veulent s’intégrer dans la société. Toutes les compétences qu’un employeur peut s’attendre à avoir sont décuplées chez ces personnes-là», affirme-t-elle. «Ce sont des candidats sur lesquels on peut compter, car ils sont fiables, vaillants, volontaires et souvent très dévoués à leur employeur.»

Bien entendu, l’embauche d’une personne handicapée peut nécessiter certains accommodements. Cependant, La Relance se dit présente pour soutenir les entreprises, comme c’est le cas aussi d’autres organismes, à ce niveau. «En partenariat avec Emploi Québec, on offre des mesures de soutien qui peuvent être financières et physiques. On parle d’adaptation de poste, on parle d’accessibilité des lieux, on parle aussi de fournir un interprète à l’employeur», indique celle dont l’organisme aide les personnes handicapées dans la recherche d’emploi, dans leur intégration ainsi que leur maintien à emploi en travaillant en collaboration avec les employeurs.    

Toute l’équipe de La Relance sera sur place pour accompagner et accommoder les participants lors de l’événement. -Élodie Jacquet

À noter que depuis juillet 2016, Mme Jacquet se déplace une journée par semaine afin de rencontrer des personnes ayant besoin de l’aide de La Relance dans l’est de la Ville de Gatineau. «À Buckingham, le besoin a vraiment été ciblé pour les personnes qui présentent des limitations fonctionnelles à l’emploi. Donc des personnes handicapées qui ont de la difficulté à se déplacer, pour la plupart, étant donné le transport adapté et public qui est plus difficile», remarque-t-elle.

Pour ceux qui sont intéressés à participer au «Super Job Dating», aucune inscription à l’avance n’est nécessaire. La Relance indique qu’il est possible de communiquer avec elle, si un candidat aimerait avoir de l’aide afin de se préparer avant de rencontrer les employeurs le 9 juin. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média