Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

30 mai 2017

«1337 stationnements gratuits» à proximité de l’avenue de Buckingham

©Photo gracieuseté - David Cormier - COLOC

SENSIBILISATION. Le Regroupement des gens d’affaires de la Basse-Lièvre (RGABL) lance une campagne qui a pour but de «déboulonner le mythe» qu’il y a un manque de stationnement sur l’avenue Buckingham.

«Se stationner au cœur de Buckingham, c’est facile comme bonjour!», c’est ce qu’a choisi le RGABL comme slogan pour cette campagne qui s’inscrit dans l’orientation stratégique du Comité de valorisation de l’avenue de Buckingham. Avec la confection de divers outils, dont une carte de stationnement et une affiche, le RGABL veut démontrer aux commerçants du secteur et au grand public «qu’avec 1337 espaces de stationnements dans une zone de 1,8 km carré, qu’il y a suffisamment de places pour tous», estime la directrice générale du RGABL, Karine Lauzon. Selon les données recueillies durant l’élaboration de la campagne, le secteur commercial de l’avenue de Buckingham comporte 947 espaces de stationnement hors rue commerciaux et 390 espaces sur rue dont plus de la moitié n’ont pas de restriction de temps. En plus de 21 restaurants/bars, 60 boutiques ainsi que 75 professionnels et institutions, il existe six grands stationnements publics gratuits sur les rues adjacentes de l’avenue.

Publicité

Défiler pour continuer

Un défi nous attendait suite à une analyse de la situation reliée aux espaces de stationnement qui a démontré un besoin éminent pour augmenter l’affluence des gens sur l’avenue de Buckingham. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui une campagne de sensibilisation. -Karine Lauzon

Depuis ses débuts au RGABL, Mme Lauzon souligne que le stationnement sur l’avenue de Buckingham a toujours été son cheval de bataille. «On s’est aperçus avec les années qu’il y avait une sensibilisation à faire à la base. C’est-à-dire auprès des commerçants et des employés», mentionne Mme Lauzon. Le RGABL incite les employés à laisser vacants les espaces près de leur commerce pour les laisser aux consommateurs. «On a remarqué que souvent les employés se stationnent devant leur commerce. S’ils font un quart de travail de 8h, ça enlève une place de stationnement pendant tout ce temps aux consommateurs qui souhaitent s’arrêter pour luncher ou magasiner», explique celle qui espère que les employeurs et les travailleurs du secteur prendront conscience des autres espaces disponibles autour de leur lieu de travail pour laisser les espaces les plus près aux consommateurs qui font vivre les commerces. «Il y a déjà des employeurs qui ont sensibilisé leurs employés à ça», dit-elle.

En 2007, la Ville de Gatineau avait déjà procédé au recensement des espaces de stationnement de disponibles dans le secteur. C’est pourquoi la municipalité a travaillé en partenariat avec le RGABL à l’élaboration de cette nouvelle campagne de sensibilisation. «Avec la Ville, le comité et une firme, on travaille depuis six mois à l’élaboration d’une ligne directrice pour cette campagne. Il y a 9980 $ qui ont été investis au total pour créer la campagne, acheter le matériel et développer les outils. C’est sans compter l’apport des bénévoles du comité», informe Mme Lauzon en ajoutant qu’une application est à venir pour aider à repérer du stationnement dans le secteur.  

Mme Lauzon conclut en disant que la campagne de sensibilisation du stationnement sur l’avenue de Buckingham se poursuivra tout au long du mois de juin, via divers outils promotionnels.

©Photo gracieuseté

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média