Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

19 janvier 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Les Jaguars fêtent la Coupe Grey

FOOTBALL. Ça faisait longtemps que Mikaël Charland n'avait pas mis les pieds dans son ancienne agora. Une bonne décennie presque.

Le retour de l'ancien Jaguar de la polyvalente de l'Érablière s'est fait en grandes pompes alors que le Gatinois de 25 ans est arrivé jeudi midi en soulevant la Coupe Grey, le Saint-Graal du football canadien.

Celui qui a porté les couleurs vert et jaune dans les rangs scolaire a eu le droit à toute une ovation lorsqu'il s'est présenté avec la coupe remportée par le Rouge et Noir d'Ottawa en novembre dernier.

Ça lui a permis de ressasser de bons vieux souvenirs.

«J'ai commencé sur le tard. Le camp printanier venait de se terminer lorsque j'ai rejoint l'équipe. Je n'ai pas joué beaucoup au début.»

Avec Alain Fournier, un de ses anciens entraîneurs à l'Érablière, il s'est rappelé des entraînements et des «punitions» que les joueurs ont dû subir au fil du temps.

Puis, la vidéo de la saison 2007 a joué. On a pu voir quelques-uns de ses plaqués et même des interceptions, dont une en finale régionale pour le Bol d'or.

«Il y avait 1000 spectateurs. C'était le gros événement à la poly.»

Charland avait été sacré joueur du match pour sa dernière rencontre avec les Jaguars. Il est reparti avec les grands honneurs.

Là, il est revenu avec un trophée encore plus imposant. Encore plus prestigieux.

Entraîneur chez les Jaguars, Patrick Beaudoin n'avait pas oublié son jeune poulain. Il y avait dix ans, il avait enfilé les épaulettes pour la première fois. Étant arrivé sur le tard et faisant ses débuts en secondaire 4, il avait débuté avec un rôle de réserviste.

On le faisait surtout au début d'un match quand on commençait avec le ballon. Il était plus grand que tout le monde, donc on lui lançait une longue passe et il la captait. Ensuite, on le remettait comme demi défensif.. -Patrick Beaudoin, entraîneur des Jaguars

Et lorsqu'on lui a donné sa première chance, il l'a saisie.

«Sur les trois premiers jeux, il a fait les trois plaqués. Mikaël est devenu notre pilier défensif après ça pendant les saisons 2006 et 2007. C'était un joueur sous-estimé quand il est arrivé, mais il a toujours travaillé fort. C'est devenu la révélation après. À sa dernière saison, il a sûrement réalisé la moitié des plaqués.»

Un grand joueur mince du haut de ses 6'2, mais le plus agressif, a noté Beaudoin. Charland était non seulement athlétique, mais il avait une bonne tête de football. En plus, il pouvait même dépanner comme receveur, lui qui a toujours possédé de bonnes mains.

«On le faisait surtout au début d'un match quand on commençait avec le ballon. Il était plus grand que tout le monde, donc on lui lançait une longue passe et il la captait. Ensuite, on le remettait comme demi défensif.»

Patrick Beaudoin en a vu des joueurs passer. Des excellents, même. Mais Mikaël Charland aura été le premier qui aura ramené la Coupe Grey dans l'enceinte de l'établissement scolaire de la rue Cannes.

L'entraîneur des Jaguars n'a pas cessé de le suivre. Avec les Griffons dans les rangs collégiaux, il a rapidement été un joueur dominant. Il a poursuivi son ascension avec les Stingers de l'Université Concordia, là où il a fait la pluie et le beau temps.

Invité aux combines de la NFL à Baltimore, Charland a été repêché au 16e rang par le Rouge et Noir il y a un an. «C'est tout un exploit pour un Québécois.»

Si sa blessure l'a mis sur le carreau, le maraudeur de 6'4 et 216 lbs a pu prendre part à quelques matchs. Le directeur général du Rouge et Noir avait affirmé quand il avait été repêché qu'il ne faudrait pas être surpris si on le voyait obtenir du temps sur l'unité défensive.

Beaudoin abonde dans le même sens.

«Il a beaucoup de talent. Il ne restera pas cinq ans sur les unités spéciales. Avec son gabarit et le statut de joueur canadien, on va le voir plus souvent sur le terrain que sur le banc», prédit l'homme de football des Jaguars.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média