Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

28 Octobre 2017

Les proches d’un médecin incarcéré aux États-Unis dévastés

Les proches d’un médecin incarcéré aux États-Unis dévastés

©Courtoisie U.S. Marshals Service

De passage à Gatineau ce week-end, les proches d’un médecin québécois trouvé coupable d’une gigantesque fraude aux États-Unis ont décrié ce qu’ils considèrent être une grande injustice. 

Le Dr Jacques Roy, un diplômé de l’Université Laval, a été reconnu coupable par un jury, l’année dernière, à Dallas, au Texas, d’avoir orchestré une fraude de 375 M$ contre les programmes de santé Medicare et Medicaid, la plus grosse de l’histoire visant le système américain d'assurance-maladie publique.

L’homme de 59 ans, dont certains amis résident à Gatineau, a été sentencié en août dernier à une peine de 35 ans d’incarcération sans possibilité de libération conditionnelle. La justice américaine l’oblige aussi à rembourser la somme de 268 M$.

Trois autres accusés ont également été trouvés coupables d’avoir pris part à l’énorme fraude.

Selon le FBI, le Dr Roy et ses acolytes auraient facturé pour plusieurs centaines de millions de dollars des services de soins à domicile qu’ils n’auraient jamais fournis.

Le Bureau fédéral d’enquête affirmait par ailleurs que le médecin gériatre était parvenu à dissimuler des millions dans des comptes bancaires offshore en utilisant une fausse identité québécoise.

«Mais ils n’ont pas trouvé une cenne…», a dénoncé sa sœur, Hélène Roy, samedi.

Incarcéré depuis son arrestation survenue en février 2012, l’homme natif de Québec, mais établi aux États-Unis depuis 1983, pourrait ne jamais ressortir de prison, lui qui aura 89 ans lorsque sa peine prendra fin.

«Il n’a jamais commis de faute. Il n’a jamais volé personne. Son désir le plus grand était d’aider les gens de la communauté. Il n’y a jamais eu de conspiration avec les agences de soins à domicile», a clamé son ex-conjointe, Louise Lamarre, elle aussi médecin.

«Jacques, c’est le Ground Zero, le cas de référence. Tous les défauts du monde sont tombés sur lui. Je n’ai jamais vu un être humain se faire détruire comme il l’a été. Le jury a simplement décidé d’y aller avec la version du gouvernement, qui a livré une meilleure présentation (au cours du procès).»

De sa cellule d’une prison à sécurité moyenne de la Louisiane, le Dr Roy se prépare à porter le verdict de culpabilité en appel.

«Son moral est bon. Il reste au-dessus de tout ça. Il est capable de résonner. Il passe le maximum de temps possible à la bibliothèque», a relaté son ex-conjointe.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média