Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

05 novembre 2017

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Un choix clair selon Maxime Pedneaud-Jobin

Même s'il n'obtient pas la majorité au sein du conseil municipal, le maire Maxime Pedneaud-Jobin croit que sa réélection est un message clair des citoyens envers les idéaux d'Action Gatineau.

Prenant la parole alors que six de ses candidats étaient élus, Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué que les électeurs avaient fait le choix clair de prendre le programme d'Action Gatineau.  "Je dirais que c'est ce qu'on a de plus précieux, a-t-il mentionné. Nous idées, nos rêves, nos engagements concrets pour Gatineau."

"Le conseil ne sera pas comme on le souhaitait, a-t-il ajouté. Mais on va respecter la volonté de la population. On va travailler avec tout le monde. La main qu'on tend aux gens élus, on espère qu'eux aussi vont la tendre pour appliquer le programme qui a gagné à la mairie."

Le maire estime que malgré la prudence de la population envers le parti politique, ce dernier fait des pas en avant. "Les villes changent, la politique municipale doit changer. On a fait un pas en avant, mais pas aussi grand qu'on l'aurait souhaité. "

Le maire a aussi invité les conseillers élus à poursuivre le travail amorcé par les candidats défaits dans leur district. "On va sentir la responsabilité de faire vivre le travail que vous avez fait et amener ça encore plus loin."

Trop de candidats

Pour sa part, Denis Tassé a dit respecter la décision de la population, mais il aurait aimé souhaiter avoir la chance de se battre contre Maxime Pedneaud-Jobin seul. "Le fait d'avoir cinq candidats a nui à la possibilité d'être maire", a-t-il indiqué.

"Je ne veux pas faire le procès de ce qui s'est passé, a-t-il ajouté. Mais certaines personnes auraient eu intérêt à mettre les intérêts de la ville avant les intérêts personnels."

Questionné sur le faible taux de participation, 38,52%, il y voit le cynisme de la population envers le monde politique.  "Il y a du monde qui font rêver les gens. Moi, ce que je proposais, c'était ce que les citoyens voulaient."

Belle campagne 

De son côté, Sylvie Goneau s'est dite fière de sa campagne. "J'ai quand même augmenté mon pourcentage par rapport au sondage, note-t-elle. J'ai mené une bonne campagne."

En réponse aux gens qui auraient souhaité voir moins de candidats pour donner une meilleure chance aux indépendants, Mme Goneau se dit d'accord. "M. Tassé aurait pu partir à la retraite comme il avait prévu", a-t-elle indiqué.

L'ancienne conseillère a aussi annoncé la fin de sa carrière en politique municipale. Elle ne sait pas ce qui l'attend après, mais se dit prête pour l'aventure. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média