Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Jeux du Québec

Retour

28 février 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Des surprises en curling et au plongeon

ALMA. Tant sur la glace que dans l'eau, les athlètes de l'Outaouais ont causé la surprise lors de la dernière journée du bloc 1.

Le quatuor masculin en curling et Éric Bisson au tremplin de trois mètres ont retenu l'attention, mardi à la 52e finale des Jeux du Québec pour l'Outaouais, qui compile 42 médailles à la moitié de l'aventure à Alma.

L'équipe dirigée par Guillaume Thibaudeau et Terry Weatherton a passé bien près de mener la délégation bleue et or vers une première en plus de 20 ans: monter sur le podium.

La dernière fois remonte au début des années 1990 avec une médaille de bronze. Les adolescents de Buckingham n'ont cependant pas réussi à faire mieux, eux qui ont plié l'échine en finale de bronze dans un duel serré de 5 à 4 contre le Centre-du-Québec.

«On avait un objectif, c'était d'atteindre les rondes finales et on s'est battu pour le bronze. Dans la ronde préliminaire, on a fini 2e derrière l'Abitibi-Témiscamingue. On était devenu l'équipe à battre», a mentionné Guillaume, qui avec Terry, a pris les rênes de l'équipe régionale des Jeux autrefois aux mains d'Agnès Charrette.

Depuis un an, ce duo d'entraîneurs a mis sur pied la formation outaouaise composée d'Olivier Blanchard-Pelletier comme skip, Olivier Bourgault (troisième), Mickaël Desjardins (second), David Thibault (premier) et Zachary Gervais comme remplaçant. pour arriver préparé aux Jeux du Québec. Dans les éditions antérieures, la région n'arrivait jamais à sortir fort de la compétition provinciale.

On a voulu changer la donne avec cinq heures d'entraînements, en plus de matchs dans une ligue junior à Ottawa et d'autres parties dans le circuit local pour adultes à Buckingham.

Selon Guillaume, les jeunes, issus du programme golf-curling à l'école secondaire Hormisdas-Gamelin, ont aussi été inspirés par une visite du skip aylmerois Jean-Michel Ménard tout juste avant les Jeux du Québec. 

Je vais être honnête: je suis surpris. Je voulais atteindre la finale, mais je ne croyais pas finir sur le podium. C'était seulement ma deuxième compétition à vie dans le B. -Éric Bisson, plongeur de 11 ans.

Plus loin à Alma, une autre surprise venait d'être réalisée en plongeon. Sorti de nulle part, Éric Bisson a obtenu le troisième rang au tremplin de trois mètres dans la catégorie B, lui qui évolue normalement dans la division inférieure.

«Je vais être honnête: je suis surpris. Je voulais atteindre la finale, mais je ne croyais pas finir sur le podium. C'était seulement ma deuxième compétition à vie dans le B», a mentionné le médaillé de bronze qui a réussi un pointage de 256,70, soit à seulement 0,2 point de l'argent.

«En fait, je ne savais même pas que j'avais fini troisième. Ce sont mes amis qui me l'ont dit», a ajouté le protégé de 11 ans.

Lorsqu'on le lui a appris, il n'a pas caché sa joie, se tournant vers sa famille pour crier la nouvelle.

Afin de maximiser sa participation à Alma, le club de plongeon de Gatineau avait opté pour surclasser le petit Éric. Une décision payante pour la délégation bleue et or au final.

Lame brisée et médailles

Sa lame venait de se briser, mais Mathieu Goyette ne s'en souciait guère. Grand sourire au visage, il a levé les bras dans les airs. Sa joie n'était pas parce qu'il avait cassé son épée. C'était plutôt parce qu'il avait décroché l'or en épée masculine.

«J'étais trop content pour être fâché après ma lame cassée. En fait, je trouvais plus ça drôle que ça arrivait sur la dernière touche», a lancé le porte-drapeau de l'Outaouais à la cérémonie d'ouverture des Jeux du Québec.

Expliquant que ça lui était déjà arrivé à quelques reprises, jamais l'élève au Séminaire Sacré-Cœur n'avait brisé son épée lors d'un duel important.

En finale face à Hendrik Kreysch, Mathieu a dominé cette partie au compte de 15 à 4. Mettant de la pression sur son adversaire de l'Est-du-Québec, le membre du Masque de fer n'a jamais été inquiété par son avance, accumulant touche après touche.

Il n'a cependant pas pu réaliser le doublé, mettant la main sur la médaille d'argent à l'épreuve par équipe avec son partenaire Nicolas Bourgeois… contre l'Est-du-Québec, qui a pu prendre sa revanche.

Nicolas et Ariane Poirier ont par ailleurs remporté une médaille de bronze chacune aux épreuves individuelles, permettant à la région de dépasser le cap des 40.

Rappelons que l'Outaouais avait inscrit un record en 2009 avec 64 médailles. Depuis, les récoltes ont été plus maigres. L'édition hivernale suivante a atteint seulement 27 honneurs. Au Saguenay, on avait obtenu 43 podiums. En 2015, on s'était approché de la marque à battre avec 51 médailles gagnées.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média