Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Défi sportif

Retour

06 février 2017

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Un 51e Marathon Canadien de ski qui s’annonce «très positif»

©Photo TC Media - Archives

SKI. Le départ du 51e Marathon Canadien de ski (MCS) aura lieu le 11 février à Lachute et les skieurs passeront par Montebello pour finalement franchir la ligne d’arrivée, le lendemain après-midi, derrière l’école secondaire Hormisdas-Gamelin.

Ce sont près de 1600 fondeurs de tous âges qui parcourront la distance de leur choix entre 15 et 160 km en fin de semaine entre Lachute et Buckingham.  Le but des participants : Relever un défi personnel ou en famille tout en profitant de l’hiver. «Il n’y pas de chronomètre et on ne publie aucun résultat. Il n’y a pas de perdant, mais que des gagnants. Le marathon ce n’est pas une course, c’est une aventure. Les gens s’inscrivent pour réaliser leur propre objectif et vivre une aventure», mentionne le directeur de l’événement, Frédéric Ménard.

Il explique que le trajet aménagé sur des terres privées et publiques, traversant lacs et rivières, contient dix stations de repos et d’entretien d’équipement. «C’est un événement sportif à caractère humain. Les gens ne sont pas pressés et c’est très propice aux échanges et aux discussions. C’est aussi un sentier qui est ouvert seulement une fois par année», précise M. Ménard qui ajoute qu’il s’agit du plus ancien événement de ski de fond en Amérique du Nord. «Ce qui me passionne le plus, c’est le caractère un peu mythique de l’événement. C’est un événement qui a une histoire très riche et plusieurs skieurs y participent depuis de nombreuses années. C’est très spécial!», dit celui qui fait savoir que la 50e édition avait attiré plus de 2000 skieurs. 

C’est une année qui s’annonce très positive au niveau de la qualité de la neige, des sentiers et des conditions. --Frédéric Ménard

«C’est certain qu’il y a un peu moins de participants que l’an dernier, car c’était le 50e anniversaire. C’était dans nos prévisions de faire un retour à la normale avec la 51e édition en ayant environ 1500 participants. On s’approche du 1600, donc c’est très positif», indique le directeur de l’événement qui s’attend à une belle fin de semaine de ski de fond. «On annonce de belles températures pour la fin de semaine. C’est une année qui s’annonce très positive au niveau de la qualité de la neige, des sentiers et des conditions», analyse M. Ménard.

«C’est au-delà de nos rêves les plus fous»

Avant le Marathon traditionnel qui se déroulera samedi et dimanche, les festivités débuteront à Montebello avec le 3e Mini-Marathon Scolaire. Cette année, ce sont près de 650 élèves de 5 à 17 ans, provenant de 19 écoles, qui skieront gratuitement sur une distance de 5,8 km ou de 11 km sur le sentier du MCS. «C’est vraiment impressionnant de voir autant de participants. La première année on était à 125 skieurs, l’an dernier on était à environ 400 et cette année on a dépassé le cap des 600. C’est au-delà de nos prévisions, de nos attentes et je dirais même que c’est au-delà de nos rêves les plus fous au niveau de la participation des écoles», lance M. Ménard.

Pour les trois journées, ce sont plus de 550 bénévoles qui s’impliquent dans l’organisation de l’événement, souligne M. Ménard. Il termine en mentionnant que le marathon canadien de ski est un organisme à but non lucratif qui occasionne des retombées économiques de 1,5 million annuellement, puisque la majorité de sa clientèle provient de l’extérieur.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média