Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Jeux du Québec

Retour

02 mars 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

À Alma avec un bâton et une raquette

©© by Santhosh Kumar

RÉSULTATS. Quand elle a quitté Gatineau à la fin du mois de février, Éloïse Casault avait de plus grosses valises que les autres athlètes. En fait, elle avait prévu une semaine complète à Alma.

Pourquoi? Car l'adolescente de 14 ans, qui est partie avec son équipe de hockey, n'a pas suivi ses coéquipières au changement de bloc. Elle est demeurée dans l'est de la province, prête à accueillir les nouveaux athlètes de l'Outaouais.

Éloïse fait partie de ce groupe restreint de «chanceux» qui peuvent représenter leur région dans deux disciplines sportives aux Jeux du Québec.

Lundi après le match pour la cinquième place avec la formation féminine de l'Outaouais, l'élève au collège Saint-Joseph a troqué bâton, casque et épaulettes pour espadrilles, raquette et moineaux.

La jeune fille est de la délégation de badminton.

«Je suis pas mal chanceuse, a admis Éloïse qui est reconnaissante d'avoir cette opportunité. C'est un exploit de pouvoir faire deux sports au niveau élite. Je sais que c'est une expérience inoubliable.»

Si depuis mai, elle savait qu'elle irait à la 52e finale des Jeux avec le hockey féminin, c'est seulement en décembre que l'occasion de prolonger son séjour à Alma s'est présentée à elle.

Ce n'était pas dans mes plans d'aller aux Jeux en badminton, mais quand j'ai vu qu'il y avait une finale régionale, je me suis dit pourquoi ne pas essayer. J'y ai été et je me suis classée troisième au tournoi. -Éloïse Casault, hockeyeuse et joueuse de badminton

Évoluant au niveau scolaire en badminton, Éloïse Casault a tenté sa chance aux sélections.

«Ce n'était pas dans mes plans d'aller aux Jeux en badminton, mais quand j'ai vu qu'il y avait une finale régionale, je me suis dit pourquoi ne pas essayer. J'y ai été et je me suis classée troisième au tournoi», a raconté la principale intéressée qui venait grâce à ce résultat d'obtenir un autre billet pour la plus importante compétition provinciale.

Le hockey prend beaucoup de place pour la hockeyeuse de niveau bantam, qui pratique ce sport depuis l'âge de six ans. Le badminton s'est greffé à son horaire en secondaire 1 avec deux entraînements par semaine.

«Je me surprends en badminton. C'est mon premier championnat provincial en baminton. C'est sûr que je ne vais pas l'oublier.»

Les judokas ajoutent des médailles

La journée a été moins faste que les précédentes pour la délégation bleue et or. L'Outaouais a quand même réussi à mettre le grappin sur deux médailles de bronze, passant ainsi à 47podiums.

La récolte de jeudi est provenue des judokas. Marianne Roux chez les 57 kg et moins ainsi qu'Alexis Boutin dans la classe des 73 kg et moins sont tous les deux montés sur la troisième marche du podium.

On avait une chance de voir une médaille s'ajouter en ski alpin, mais ça n'a pas eu lieu. En raison des abondances de neige de Dame Nature, le super-G a été annulé. L'épreuve devait avoir lieu la veille, mais a été remplacée par le slalom.

Malgré la victoire à sens unique de 6 à 0 de l'Outaouais en hockey masculin, la troupe de Benoît Branchaud devra tout de même se battre pour la 11e place vendredi matin face à la région du Saguenay-Lac Saint-Jean. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média