Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

12 Avril 2017

gagnon-laurence-7632

Premier anniversaire de TURO dans la région

VOITURE. Il y a près d’un an, l’application de location de voitures TURO était lancée partout au Québec. Si l’application compte des centaines de milliers d’utilisateurs, qu’en est-il de Gatineau ? 

TURO, le nom vous dit quelque chose ? 

Application mobile d’économie de partage lancée au Canada le 19 avril 2016, TURO permet aux propriétaires de voitures d'inscrire gratuitement leur véhicule sur une plateforme en ligne pour le louer à des particuliers. 

À Gatineau, vous pourriez par exemple louer une Audi A4 2013 pour 68 $ par jour, ou encore une simple Honda Civic 2013 pour 33 $ par jour. Le prix de location est calculé en fonction d’un algorithme TURO, mais il reste à la discrétion du propriétaire. 

«On pense qu’on est un modèle assez particulier parce qu’on a la dimension de transport, ce qui est neuf, explique Cedric Mathieu, directeur de TURO Canada. Avant nous, il n’y avait pas de moyen pour les propriétaires canadiens de voitures de faire de l’argent avec leur véhicule.» 

À Gatineau, 20 voitures sont présentement mises en location sur l’application TURO. Pour la région d’Ottawa-Gatineau, ce nombre monte à 75. En moyenne, les propriétaires de voiture font 400 $ par mois. 

Selon M. Mathieu, trois avantages distinguent TURO de la location de voiture traditionnelle. Le premier est les prix de location, 30 % moins chers que dans les entreprises traditionnelles, selon TURO. Ensuite, l’application permet de sélectionner une voiture en particulier plutôt qu’une catégorie de véhicules. Finalement, l’application permet aux locateurs de recevoir leur voiture directement à la maison, souvent gratuitement. 

«Quand vous emballez le tout avec le côté humain, la rencontre entre le propriétaire de voiture et le locateur, ça vient créer une expérience de location complètement différente de ce à quoi vous êtes habitué.»

Impact sur le marché ? 

Selon Stéphane Denis, directeur de Location Sauvageau à Gatineau et d’onze autres succursales à travers le Québec, l’arrivée de TURO au Québec ne s’est pas vraiment fait ressentir. 

«Pour l’instant, ça n’a pas vraiment eu de retombée. Je pense que ça ne nous touchera pas beaucoup en raison du type de véhicules qu’on loue. On loue beaucoup des camions, ce n’est pas tous les propriétaires qui ont ça. Je pense que ça va plus toucher les entreprises qui travaillent principalement dans le détail comme Enterprise.»

 «C’est sûr que ça reste quand même un compétiteur pour nous. Les gens ne loueront pas de voiture chez nous s’ils louent chez le voisin. Mais pour l’instant, on ne voit pas de différence.»

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par