Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

30 mai 2017

Une mère intoxiquée s’endort pendant qu’elle donne le bain à son bébé

©Facebook

Une Gatinoise de 28 ans a comparu sous un grave chef d’accusation mardi après-midi en lien avec la mort tragique de son bébé survenue tôt lundi matin dans une résidence du secteur de Hull.

Katrina Leigh Hazlett a été inculpée de négligence criminelle causant la mort.

Intoxiquée par la drogue ou l’alcool, elle se serait endormie à côté de la baignoire pendant qu’elle lavait sa fillette âgée de sept mois.

Elle aurait été réveillée par son fils de 10 ans, lorsque celui-ci aurait aperçu le poupon flotter à la surface de l’eau.

Malgré des manœuvres de réanimation effectuées par les premiers répondants, le décès de l’enfant a été constaté à son arrivée à l’hôpital de Hull.

Une autopsie devait être pratiquée mardi sur la petite dépouille au Laboratoire de science judiciaire et de médecine légale.

Libérée sous caution

La jeune femme a fait son entrée dans la salle d’audience destinée aux comparutions sur le coup de 14h30, salle numéro 4 dans laquelle prenaient place une dizaine de ses proches en guise de support.

Vêtue d’un veston bleu et d’une jupe rayée blanche et noire, l’accusée, l’air déconfit, a écouté le procureur de la Couronne réciter une liste de conditions de remise en liberté.

Elle a été libérée dans l’attente de la suite des procédures judiciaires intentées contre elle, moyennant une caution de 2000$, dont 1500$ sans dépôt.

Elle doit également se plier à un couvre-feu, ne peut se trouver en présence de mineurs de moins de six ans, ni consommer de l’alcool ou de la drogue.

«Madame est troublée. Elle est émotive, comme la famille d’ailleurs. C’est une situation tragique. C’est une dame qui doit composer avec ce qui vient de se passer, qui a perdu un être cher», a indiqué son avocat, Me Marc-André Cayen, devant la horde de journalistes présents au palais de justice.

«Elle n’a aucun antécédent judiciaire. C’est la première fois qu’elle se retrouve en milieu carcéral. C’est une des raisons pourquoi elle a été remise en liberté dès la comparution», a poursuivi l’avocat sans entrer dans les détails de l’histoire.

Le dossier sera de retour devant le tribunal le 29 juin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média