Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

28 mai 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Énergies Brookfield: Départ de Richard Legault, son remplaçant à New York

Des inquiétudes pour le bureau de Gatineau

Le président exécutif d'Énergie Brookfield, Richard Legault, a pris sa retraite des opérations de l'entreprise dont le siège social est à Gatineau et son remplaçant sera basé à New York.

Mitch Davidson est le nouveau président exécutif d'Énergie Brookfield depuis deux semaines en remplacement de M. Legault. Ce dernier reste membre de plusieurs conseils d'administration de Brookfield par contre.

La semaine dernière, le nouveau dirigeant était de passage à Gatineau pour rencontrer les employés. Mais il sera basé à New York d'où il travaillera à augmenter la présence d'Énergie Brookfield aux États-Unis, indique la vice-présidente aux communications, Vanessa Pilotte.

Malgré cette situation, il n'est pas question pour le moment de fermer les bureaux de l'entreprise installés sur la rue Victoria à Gatineau depuis quelques années. «Ça demeure notre place d'affaires principale», mentionne Mme Pilotte.

La décision d'avoir le dirigeant d'Énergie Brookfield au pays de l'Oncle Sam principalement a été prise par affaires, explique-t-elle. Le rôle d'Énergie Brookfield à Gatineau est la gestion de l'entreprise en Amérique du Nord. Or, cette dernière souhaite augmenter sa présence aux États-Unis.

Si les bureaux de Gatineau devaient rester, il se pourrait toutefois que certaines personnes voient leur emploi déménager de l'autre côté de la frontière. Mme Pilotte confirme qu'il y a du questionnement sur les différents postes, comme dans toute entreprise qui se renouvelle, ajoute-t-elle.

«Il n'y a aucune décision de prise. Certains rôles pourraient demander un déménagement. Mais c'est une réflexion qu'on fait toujours.»

Inquiétude

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin ne cache pas qu'il y a une certaine inquiétude avec les récents changements à la tête d'Énergie Brookfield. Il souhaite rencontrer M. Davidson prochainement pour lui parler de l'histoire de l'entreprise à Gatineau.

Les informations qu'il a obtenues pour le moment sont les mêmes. L'entreprise fait beaucoup d'affaires aux États-Unis et il y aurait une certaine logique que certains services passent par ce pays, indique le maire. «On me dit qu'ils sont en évaluation, mais qu'il n'y a pas de plan. Mais il n'y a pas de garantie pour l'avenir.»

Même si l'entreprise se mondialise, il ne faut pas oublier les avantages de Gatineau, affirme le maire. La région compte plusieurs entreprises environnementales et le Québec est avantagé avec la présence de l'hydroélectricité, note notamment le maire.

Sans oublier qu'Énergie Brookfield est né ici et que Richard Legault a donné beaucoup à la région. On lui doit d'essayer de préserver son héritage», affirme Maxime Pedneaud-Jobin. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média