Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 juin 2018

Marie Pier Lécuyer - mplecuyer@lexismedia.ca

D’un projet de rénovation à une reconstruction

Maison Justin

©Photo Gracieuseté

D’un projet de rénovation majeure, la Maison Justin est désormais un projet de reconstruction et l’organisme Le chemin idéal lance un appel à la population pour atteindre son objectif et permettre à la famille Perron-Charron de vivre un nouveau départ.

Rappelons que le projet de rénovation majeure de la maison mobile du secteur de Buckingham a été mis en branle par l’Association Le Chemi Idéal, en collaboration avec Constructions MCL et plusieurs entrepreneurs de la région. Mais ce qui ne devait pas être une reconstruction complète le sera devenu par la force des choses.

Puisqu’il s’agissait d’une rénovation majeure, une section devait être conservée. «Mais le jour où on a procédé à la démolition d’une grande partie de la maison, la section qu’on avait prévu de conserver s’est effondrée», raconte la directrice de l’association, Josée Lusignan.

Il faut rappeler que Justin Charron, âgé de 11 ans et est né sévèrement handicapé, atteint d’une rare forme de paralysie cérébrale, l’hypoplasie ponto-cérébelleuse. Il demande un soin de sa mère 24h par jour.

La maison mobile dans laquelle le jeune garçon, ses parents et sa sœur de six ans habitaient a été déclarée insalubre il y a quatre ans. L’absence d’un deuxième salaire et les factures médicales élevées avaient placé la famille en situation de faillite. «Ils n’ont jamais pu la rénover», raconte Mme Lusignan.

Objectif à la hausse

©Photo Gracieuseté

:La maison de la famille Charron-Perron bénéficiait d’un droit acquis en tant que maison mobile dans le secteur. Mais puisque le projet en devenait un de reconstruction, la famille perdait ainsi ce droit. Plutôt que de bâtir sur des pieux, il faut donc construire une maison avec fondation coulée, ce qui augmente les coûts pour réaliser le projet.

D’un montant de 27 000$ à amasser, l’organisation a désormais besoin de 40 000$ pour mener à bien le projet. Jusqu’à maintenant, un montant de 2800$ a été amassé. «On ne veut pas laisser la famille en situation de dettes», note la directrice de l’association. L’association a bon espoir que la population soit généreuse.

Rappelons que la maison était dans une situation précaire.  Risque imminent d’incendie, moisissures, couloir principal trop étroit pour le fauteuil de Justin ne sont que quelques-uns des problèmes que comportait la demeure.

La moisissure dans la maison occasionnait de multiples crises d’épilepsie chez le jeune garçon. Depuis la relocalisation temporaire, Justin n’a fait que trois crises en un peu plus d’un mois. Avec la maison reconstruite, il sera plus facile pour la famille de s’occuper de Justin, estime Mme Lusignan.

Justin Charron a une espérance de vie de 25 ans. «On aimerait qu’ils puissent profiter de ces années-là avec leur fils sans être encore une fois criblés de dettes et être soucieux de comment subvenir aux besoins de base.»

La construction devrait être terminée à la fin du mois de juillet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média