Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

03 septembre 2018

René Alary - ralary@lexismedia.ca

Les Tigres à court

SCOLAIRE. Si l’avant-match a donné le ton avec des feux d’artifices, les spectateurs ont plus eu le droit à un pétard mouillé comme prestation de leurs favoris.

Les Tigres de Hormidas-Gamelin ont entamé leur deuxième saison dans la division 2 du circuit du Lac Saint-Louis avec un revers de 19 à 25 face aux Intrépides de Chêne-Bleu, vendredi soir.

Si Michel Roy déteste perdre, ce n’était pas la défaite qui le faisait grincer des dents, mais bien la façon de jouer de ses protégés. L’indiscipline a coulé l’équipe juvénile.

«C’était un match qu’on n’avait pas le droit de perdre. Le manque de respect et l’indiscipline nous ont tués. On doit avoir entre 150 et 200 verges de punition à l’offensive. L’indiscipline comme on a vu, c’était inacceptable. J’en avais honte», a indiqué le grand manitou du programme de football scolaire à Buckingham.

«Les jeunes pensent qu’on a travaillé fort avant le début de la saison. Là, ils vont le faire. On a beaucoup d’individus dans l’équipe, mais ça n’a pas sa place au football», a ajouté Roy qui veut s’attaquer à ce fléau dès que possible pour l’enrayer.

Le principal intéressé le reconnait: avec une jeune troupe, plusieurs faiblesses allaient paraître. On a vu des remises du centre au quart-arrière qui ont coûté quelques jeux.

Ça, l’entraîneur-chef des Tigres juvéniles peut vivre avec cet aspect. Un facteur qu’il pourra corriger lors des prochaines séances d’entraînement. Mais la discipline doit venir des joueurs et non des entraîneurs, soutient-il.

À ses yeux, son équipe n’a pas été battue par les Intrépides, mais elle s’est battue elle-même, donnant la victoire à l’opposant.

Les locaux avaient pris les devants avant de voir leur adversaire riposter avec deux touchés. La réplique s’est faite entendre avant l’entracte par l’entremise de deux longues passes qui ont mis la table à l’attaque buckinoise.

Au retour de la pause, les visiteurs ont ajouté d’autres points au compteur, avec deux touchés de sûreté et un simple avant de voir les Tigres réduire à nouveau la marque, mais c’était trop peu, trop tard pour créer l’égalité.

Le travail de l’unité défensive, louangé par Roy, a été entaché par la performance du porteur de ballon des Intrépides, qui a inscrit trois majeurs à lui seul. Un par la voie des airs, deux autres par le jeu au sol.

«Défensivement, on a été très bon. C’est notre rayon de soleil dans cette défaite et c’est encourageant pour la suite des choses», a mentionné l’instructeur-chef, qui n’a pas eu autant de bons mots pour sa brigade à l’attaque malgré les 19 points enregistrés.

«Le manque d’exécution, ça va s’ajuster. On peut contrôler ça. L’indiscipline, non. À partir de maintenant, on ne peut que s’améliorer.»

Point positif? Dans son franc-parler qu’on connait bien, Michel Roy a trouvé que les Tigres n’ont «pas eu l’air tata»

Ses ouailles renoueront avec l’action, à nouveau à la maison, en accueillant Selwyn House (0-1), défait par les Phénix de Nicolas-Gatineau en lever de rideau.

Par la suite, ce sera au tour des Félins de jouer sur la route alors qu’ils se mesureront à la puissante formation de l’école secondaire Dalbé-Viau, vu comme l’équipe à battre dans le circuit du Lac Saint-Louis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire