Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

16 Mai 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Félix Bertrand se rapproche de l'équipe nationale

SKI ACROBATIQUE. C'était une formalité, mais Félix Bertrand n'a rien pour acquis. Il a tout de même attendu l'appel. L'attente a pris fin mercredi alors qu'il se rendait à un rendez-vous dans les Laurentides: cet hiver, il fera partie de l'équipe provinciale de performance.

Ce que ça veut dire concrètement? Que le spécialiste des bosses de la Petite-Nation n'est plus qu'à un pas d'être sur la formation nationale aux côtés de Mikaël Kingsbury, qu'il connait depuis des années déjà.

Le membre du club Saint-Sauveur n'a pas caché sa joie. «C'était un objectif que je m'étais fixé il y a deux ans. L'an dernier, je n'étais pas encore prêt, j'étais trop jeune.»

On ne peut pas dire que la nouvelle l'a prise par surprise. La saison 2017-2018 a été incroyable, au point de vue des résultats. Bertrand a été sacré champion canadien en simple chez les juniors, en plus de prendre le septième rang au rendez-vous national avec les seniors.

C'est sans oublier ces deux participations en Coupe Nor-Am, dont sa 18e place qui a laissé tout le monde pantois, même le principal intéressé. 

Qui plus est, l'ado de 15 ans – il soufflera ses 16 bougies cet été – a aisément reconnu la voix à l'autre bout du combiné. Il s'agissait d'Edward Lortie, qui l'a dirigé pendant sept ans à Saint-Sauveur. Ce dernier est désormais l'entraîneur-chef de la troupe québécoise.

«C'est comme un grand frère. Il me connait par cœur et il sait ce que ça me prend pour performer. C'est avec lui que j'ai gagné mon premier championnat canadien. J'espère remporter d'autres titres avec lui.»

Et son calendrier va changer. «Je ne devrais plus faire de compétitions sur le circuit provincial et me concentrer à temps-plein à faire des Coupes Nor-Am et des séries canadiennes. Je souhaite aussi défendre mon titre canadien et bien performer en senior.»

«Je retourne à Tignes, en France pour une troisième année en juillet, mais j'irais aussi pour la première fois en Suisse en octobre pour un camp avec l'équipe du Québec de performance», a ajouté l'élève de l'école secondaire Louis-Joseph-Papineau qui a d'ailleurs pris part au Grand Défi Pierre Lavoie le week-end dernier.

D'ici là, les prochaines semaines seront axées sur les entraînements en gymnase et sur le vélo. S'ajoutera ensuite le trampoline, puis les sauts sur les rampes d'eaux à Québec avant l'arrivée de la neige.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par