Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 Juin 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Les élus veulent reconstruire la bibliothèque d’Aylmer

©La Revue- Archives - Info07

Les élus de Gatineau souhaitent maintenant la démolition et la reconstruction de la Place des Pionniers qui abrite la bibliothèque Lucy-Faris.

En juin 2017, les élus avaient voté une résolution pour une nouvelle construction pour la bibliothèque près de la piscine Paul-Pelletier. En plénier cet après-midi, le conseil a décidé d’abroger cette résolution et confirmer qu’ils souhaitent plutôt une reconstruction sur le même site.

Ils ont d’ailleurs donné un mandat clair à la direction générale de revenir en janvier 2019 avec un scénario de relocalisation pour les activités présentement abritées par la Place des pionniers et un nouveau modèle d’affaires avec les usages possibles pour la nouvelle bâtisse.

L’usage de la nouvelle bâtisse semble d’ailleurs le dernier point encore en suspens. Lors de la présentation avant le vote, les services ont présenté deux scénarios différents pour la nouvelle construction.

Dans le premier scénario, la ville reconstruit un édifice de deux étages qui recevra la bibliothèque Lucy-Faris seulement. On y retrouverait aussi un stationnement souterrain comme c’est le cas présentement. Ce projet est évalué à 29,8 millions $.

Dans le deuxième scénario, la ville reconstruit un édifice de quatre étages. Les deux premiers seraient occupés par la bibliothèque, alors que l’autre serait disponible pour d’autres fins, que ce soit municipal ou communautaire. Ce projet est évalué à 44,5 millions $.

Quel que soit le scénario choisi, d’autres dépenses seront nécessaires pour la relocalisation de la bibliothèque pendant les travaux, de même que la relocalisation des autres utilisateurs de la Place des Pionniers. La ville estime ces coûts supplémentaires à 10,971 millions $ qui s’ajoutent aux autres sommes selon le scénario choisi.

Les élus avaient déjà prévu un montant de 22,5 millions $ pour la nouvelle bibliothèque. Ce qui donne un manque à gagner de 18,271 millions$ ou de 32,971 millions $ selon le scénario qui sera retenu.

La décision sur le scénario envisagé sera prise en janvier lorsque les services préciseront les deux projets. Plusieurs questions sur la relocalisation des utilisateurs doivent aussi être réglées, notamment en raison du peu d’espace disponible dans le secteur.  

En juin 2017, les élus avaient voté une résolution pour une nouvelle construction pour la bibliothèque près de la piscine Paul-Pelletier. En plénier cet après-midi, le conseil a décidé d’abroger cette résolution et confirmer qu’ils souhaitent plutôt une reconstruction sur le même site.

Ils ont d’ailleurs donné un mandat clair à la direction générale de revenir en janvier 2019 avec un scénario de relocalisation pour les activités présentement abritées par la Place des pionniers et un nouveau modèle d’affaires avec les usages possibles pour la nouvelle bâtisse.

L’usage de la nouvelle bâtisse semble d’ailleurs le dernier point encore en suspens. Lors de la présentation avant le vote, les services ont présenté deux scénarios différents pour la nouvelle construction.

Dans le premier scénario, la ville reconstruit un édifice de deux étages qui recevra la bibliothèque Lucy-Faris seulement. On y retrouverait aussi un stationnement souterrain comme c’est le cas présentement. Ce projet est évalué à 29,8 millions $.

Dans le deuxième scénario, la ville reconstruit un édifice de quatre étages. Les deux premiers seraient occupés par la bibliothèque, alors que l’autre serait disponible pour d’autres fins, que ce soit municipal ou communautaire. Ce projet est évalué à 44,5 millions $.

Quel que soit le scénario choisi, d’autres dépenses seront nécessaires pour la relocalisation de la bibliothèque pendant les travaux, de même que la relocalisation des autres utilisateurs de la Place des Pionniers. La ville estime ces coûts supplémentaires à 10,971 millions $ qui s’ajoutent aux autres sommes selon le scénario choisi.

Les élus avaient déjà prévu un montant de 22,5 millions $ pour la nouvelle bibliothèque. Ce qui donne un manque à gagner de 18,271 millions$ ou de 32,971 millions $ selon le scénario qui sera retenu.

La décision sur le scénario envisagé sera prise en janvier lorsque les services préciseront les deux projets. Plusieurs questions sur la relocalisation des utilisateurs doivent aussi être réglées, notamment en raison du peu d’espace disponible dans le secteur.  

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média