Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 Juillet 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

C’est un départ pour le 18e Festival western

C’est un départ pour le 18e Festival western

©La Petite-Nation - Archives

Le 18e Festival western de Saint-André-Avellin se déroule du 19 au 29 juillet.

FESTIVAL. À vos chapeaux de cowboy, la 18e édition du Festival western de Saint-André-Avellin est lancée du 19 au 29 juillet.

Le président du Festival Western, Sylvain Maheux, espère dépasser l’achalandage de 65 000 personnes de l’année dernière avec la 18e mouture de l’événement. «On vise tout le temps plus. On veut augmenter notre achalandage évidemment.» Lorsque contacté en début de semaine par le journal La Petite-Nation, celui-ci a confié que les ventes avaient «considérablement augmenté» durant la dernière semaine à la billetterie du festival et en ligne. «Pour ceux qui s’attendent à avoir des billets à la porte, on ne peut pas leur garantir que ce sera possible pour Rachid Badouri, les rodéos du samedi soir et Irvin Blais. Il n’y a rien de garanti, car les billets partent rapidement dernièrement. Ça compense pour la prévente un peu plus tranquille qu’on a eue», informe-t-il.

Les festivités débuteront avec le spectacle «drôlement magique» d’Alain Choquette jeudi soir. La formation Broch’à foin Cass de cowboy, le tire de chevaux et Irvin Blais animeront la journée du vendredi. Gymkhana Aevro, pompier d’un jour, sculpture à la tronçonneuse, Étienne Drapeau, la première représentation du spectacle équestre Planète quel Cirque!, et Cowboy de Willie à Dolly sont à l’horaire samedi. Gymkhana Aevro, Bingo, le Boogie Wonder Band, Planète quel cirque!, Mathieu Langevin et La Chicane seront en vedette dimanche. Le festival se poursuivra ensuite encore pour une semaine. Rachid Badouri, Jean-Pierre Ferland et Kaïn sont quelques-uns des artistes qui monteront sur scène durant la prochaine semaine. Trois compétitions de rodéo professionnel se produiront durant le dernier week-end du festival.

«Nos rodéos professionnels de la Coupe Canada et sanctionné au niveau international vont certainement attirer l’attention. C’est la marque de commerce du festival au départ, mais il reste que sa variété et sa diversité culturelle c’est ce qui fait que le festival grandit et se distingue des autres présentement», exprime M. Maheux qui est fier de la programmation 2018 du festival. «Je pense que ça va être assez festif», lance-t-il. Le président invite les gens à porter une attention particulière au spectacle Cowboys De Willie à Dolly du samedi soir. «C’est un gros spectacle qui est peut-être méconnu, mais j’invite sérieusement les gens à venir le voir. Il y a tout un décor qui prend une journée à monter. Ils sont quatorze artistes sur la scène. C’est du québécois country, western avec de l’américain évidemment», résume-t-il en ajoutant que le cirque équestre est également à ne pas manquer. «C’est la nouvelle attraction principale et c’est vraiment différent des autres spectacles. C’est un beau message à passer à la planète aussi et on est contents d’embarquer là-dedans.» 

Encore une fois cette année, le festival est rendu possible grâce à plus de 300 bénévoles qui sont à l’œuvre avant, pendant et après l’événement, souligne M. Maheux. «Pas de bénévoles, il y a plusieurs événements qui n’auraient pas lieu. Dans notre cas, le festival western c’est un gros événement, donc on a besoin de beaucoup de bénévoles. Ça nous en prend plus, car chaque année ça prend de l’ampleur avec notre programmation diversifiée. Chaque fois qu’on ajoute quelque chose, ça monopolise des bénévoles de plus», fait-il savoir en spécifiant qu’une onzième journée et diverses activités ont été ajoutées cette année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média