Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

01 Août 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Coupe du monde et soirée quiz

Coupe du monde et soirée quiz

©Photo gracieuseté

PARACYCLISME. Tout semble bien rouler pour Éric Pagé.

Il pourrait dès l’an prochain être sur l’équipe canadienne de paracycliste. Mais pour ça, il a besoin d’un coup de main.

Le 15 août prochain, à la salle des Chevaliers de Colomb, sur la rue des Pins, à Buckingham, se tiendra une soirée trivia quiz. On s’inscrit par équipe de six personnes (80$) ou de manière individuelle (15$).

Un encan silencieux aura lieu et des prix de présence seront tirés dans la foule.

Le tout animé par l’ancien politicien et personnalité bien connue du coin Norman MacMillan ainsi que comme invité d’honneur le député Alexandre Iracà.

«On s’attend à ce que ce soit une belle soirée et que tout le monde ait du plaisir», mentionne le principal intéressé, invitant d’ailleurs la population à y participer en grand nombre.

Lui, il n’y sera pas par contre. Paracyclisme Canada l’a récemment choisi pour participer à la prochaine Coupe du monde, qui aura lieu du 15 au 18 août à Baie-Comeau. «Je ne peux pas manquer une pareille occasion. L’activité a lieu pareil. Je serai présent sur Skype pour la soirée.»

L’argent amassé l’aidera à payer son vélo de carbone, bolide de compétition. Et s’il y a un surplus, Éric perfectionnera son équipement ou encore en mettre de côté pour les camps d’entraînement, dont un devrait se tenir aux États-Unis.

Tout ça, avec comme cible de participer dans deux ans aux Jeux paralympiques de 2020 où le Buckinois de 43 ans espère y être pour se mesurer à l’élite.

Eric Pagé

©Photo gracieuseté - Info07

Eric Pagé

©Photo gracieuseté

Histoire de persévérance

On a raconté l’histoire de ce père de famille quarantenaire. Treize ans passés, une simple sortie en vélo s’est transformée en cauchemar éveillé lorsque l’adepte de sensations fortes s’est retrouvé paralysée du bas du corps en effectuant une chute d’une vingtaine de pieds.

N’eut été d’un petit garçon qui passait près avec son père, Éric Pagé serait aujourd’hui un homme mort. Non seulement il a survécu à cet accident, mais sa vie a changé du tout au tout. Il a perdu sa mobilité, son logement et sa conjointe à l’époque.

Refusant de se laisser abattre, cet ancien élève de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin s’est botté le derrière. On peut même le voir donner des conférences dans les écoles. En 2018, il est à nouveau en couple, est papa et est sur le point de réaliser un rêve: celui de courir en représentant la feuille d’érable.

Car Éric a décidé de repousser ses limites. L’ancien joueur de rugby en fauteuil roulant désormais converti en paracycliste se rapproche de son principal objectif.

«En avril, j’ai été au Défi sportif. J’ai couru une vitesse moyenne supérieure à 30 km/h au contre-la-montre. Un peu plus et j’intégrais l’équipe canadienne de développement Next Gen», raconte celui qui défend les couleurs de la formation de la Belle Province.

Et en juin, il a porté le maillot bleu et blanc lors des championnats canadiens, terminant tant à l’épreuve du chrono qu’à la course sur route au pied du podium. Éric a obtenu du même coup sa classification H2, qui le permettra de le placer dans sa catégorie pour les courses à venir.

Ce mois-ci, il se déplacera à Baie-Comeau pour la Coupe du monde, ratant du même coup les championnats québécois qui se déroulent en même temps. Ensuite, ce sera l’Army Run. Puis, la concentration sera mise sur le prochain Défi sportif où il tentera d’être sur l’équipe canadienne à temps plein.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média