Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

17 août 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Les Flames devront se prouver

Flames Gatineau

©Photo gracieuseté - Guy Deschenes

JUNIOR AAA. Si pour vous, le hockey, c’est synonyme de neige et d’hiver, ce n’est pas le cas pour Jean-François Lavergne, Luc-André Mauzeroll et tout le personnel des Flames de Gatineau.

Outre un mois de congé et même là, ils ont travaillé à préparer la nouvelle saison, ces hommes de hockey ont déjà recommencé à courir les arénas. Il n’y a pas longtemps, ils étaient dans les estrades à évaluer les joueurs lors d’un pré-camp.

Et d’ici le 20 août, ils œuvreront à dénicher de nouveaux talents avant l’ouverture du camp.

«Par le passé, on a eu des gars comme Alex Labrèche ou William Grenier qui étaient issus du pré-camp et qui ont un bout de chemin avec nous. Chaque année, il y a de belles surprises», lance le pilote de la formation buckinoise qui tentera de répéter l’exploit de la saison dernière.

Après deux campagnes difficiles, les Flames ont réussi en 2017-2018 à se classer sixième au classement. N’eut été des blessures, on aurait même pu les voir dans le top-4 de la Ligue junior AAA. L’équipe outaouaise a même reçu des honneurs individuels comme le Joueur par excellence (Philippe Pelletier-Leblanc) et D.G. par excellence (Luc-André Mauzeroll).

Lavergne, qui a redressé le navire lorsqu’il a pris les rênes du club à l’automne 2016, aura de la besogne sur la planche.

«On a à se prouver, oui, mais on doit le faire chaque année. On n’est pas l’équipe avec le plus gros budget. On doit puiser dans toutes nos ressources et se prouver contre les grosses machines.»

L’entraîneur-chef des Flames devra le faire sans son noyau de 20 ans qui a fait la pluie et le beau temps. Pelletier-Leblanc et Joey Brennan ont déménagé en Europe tandis que Hugo Gamache poursuivra ses études aux États-Unis. À ça, s’ajoutent les départs de Marc-André Gauvreau et William Blackburn, deux autres piliers de l’équipe.

Ce sera difficile à remplacer, admet Lavergne. «On entame un nouveau cycle. On aura une équipe plus jeune, mais on a des joueurs qui ont pris de l’expérience. L’an dernier, on avait Mathieu Cloutier et Nicolas Sauvé dans notre top-6. S’ils ne font pas le saut dans la LHJMQ, on s’attend à ce qu’ils nous donnent un sérieux coup de main.»

Si les Flames sont à la merci des clubs juniors majeurs, ils pourront compter sur les avants Dominik Blain-Dupuis, Jacob Trempe et Mathieu Jones ainsi que Nicolas Patry-Gingras et Félix Cloutier à la ligne bleue, en plus de Labrèche devant le filet.

Et Lavergne n’est pas mal pris. «Le succès attire les joueurs. Et on en a placé en Europe et aux États-Unis. Cette année au pré-camp, c’est la première fois que le calibre de jeu était aussi élevé. Ils sont intéressés à venir chez nous. L’organisation les intéresse. Ça améliore notre popularité.»

En fait, cet instructeur s’attend même à ce que certains hockeyeurs invités lors du pré-camp percent l’alignement.

Bourcier avec Brennan et Pelletier-Leblanc

Un autre ancien des Flames de Gatineau évoluera en Europe. Qui plus est, il ira rejoindre deux ex-coéquipiers. L’attaquant Jonathan Bourcier a signé un contrat avec la formation de la Roche-sur-Yon, en France.

La même équipe qui s’est entendu avec Joey Brennan et Philippe Pelletier-Leblanc, pas plus tard que ce printemps.

Bourcier a roulé sa bosse. L’ancien porte-étendard de l’Intrépide de Gatineau a porté les couleurs des Olympiques, des Saguenéens, du Titan et des Remparts dans la LHJMQ avant de terminer sa carrière junior avec les Flames. L’année suivante, il a évolué pour les Gee-Gees de l’Université d’Ottawa.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média