Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 Août 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Lac-Simon s’attaque aux sacs de plastique

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

ENVIRONNEMENT. Après le bannissement des bouteilles d’eau, c’est au tour des sacs de plastique d’être la cible de la municipalité de Lac-Simon qui souhaite les proscrire du territoire de la MRC de Papineau.

En voyant que les autres municipalités l’ont appuyé dans sa démarche pour bannir l’utilisation des bouteilles d’eau à usage unique pour les employés qui travaillent dans les édifices municipaux, Lac-Simon décide de récidiver en s’attaquant, cette fois-ci, aux sacs de plastique. «Ça prend des éternités à se défaire et ce n’est pas bon pour l’environnement. C’est le même principe que les bouteilles d’eau», informe le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, qui dit avoir déjà vu des initiatives semblables dans d’autres localités au Québec concernant les sacs de plastique non recyclables.

 «Dorénavant, on va éviter d’utiliser des sacs en plastique à la municipalité», annonce M. Descoeurs en spécifiant qu’une alternative sera trouvée concernant les sacs à déchets ou lorsque la municipalité va faire des achats. «On va essayer d’utiliser des sacs de papier ou recyclés autrement.» Il trouve déplorable de voir des documentaires où les océans sont remplis de bouteilles et de sacs de plastique. «Les poissons et les canards se mettent la tête dans ça et n’en ressortent plus […] J’ai déjà vu un chat sur mon terrain qui était pris dans un sac de plastique et il a fallut que je l’aide à s’en débarrasser», raconte-t-il.

Selon la conseillère municipale, Odette Hébert, qui siège sur le comité consultatif sur l’environnement de Lac-Simon, les commerces de la région doivent également emboîter le pas. «On veut que tous les commerces qui donnent habituellement un sac de plastique changent leur habitude en offrant un sac en papier ou fait avec des matières décomposables. Ici c’est l’or vert, donc les sacs de papier ça fait rouler notre économie», exprime-t-elle. «C’est un besoin qui est nécessaire, car ça coûte une fortune à  gérer des sacs de plastique chez Tricentris», indique celle qui invite les autres municipalités à interdire l’usage de sacs de plastique par voie de résolution.

Salon de l’environnement

La municipalité de Lac-Simon a organisé son premier Salon de l’environnement, le 14 juillet, dans le but d’éduquer et de sensibiliser la population aux bonnes pratiques environnementales. Mme Hébert souligne qu’entre cinq et dix exposants étaient sur place et que ceux-ci ont reçu la visite d’environ 300 participants. «On a appris beaucoup de choses, par exemple, la façon de recycler des sacs de plastique. Il est préférable de ne pas les mettre individuellement, mais de les mettre les uns dans les autres. Ç’a l’air anodin, mais ça représente des coûts effarants pour le centre de tri et c’est nous autres qui payons ça. On a appris aussi que les petits contenants de yogourt, ça ne va pas au recyclage. On a aussi appris des trucs pour réduire nos déchets et comment composter», résume Mme Hébert qui aimerait répéter l’événement dans le futur.   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média