Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

09 Août 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Direction Rio pour un quatuor de karatékas

KARATÉ. Ils ont sacrifié une bonne partie de l’été, seulement pour s’entraîner dans l’espoir de devenir champion des Amériques.

Véronique Carrière, Laurence Morin, Jérémi Lahaie et Jessica Veillette prendront l’avion pour l’Amérique du Sud dans moins de deux semaines, là où se tiendront les championnats panaméricains juniors. Le vol d’oiseau amènera les représentants du dojo Karaté Cama jusque dans la capitale brésilienne, Rio de Janeiro.

Trois d’entre eux ont déjà vécu l’expérience. Véronique et Laurence, qui seront dans la classe des 18-20 ans, n’en seront pas à leur première participation à ce rendez-vous annuel. Idem pour Jérémi qui a été sacré vice-champion l’an dernier.

Pour Jessica, ce sera son baptême international. «Elle a fait l’équipe du Québec à sa première année chez les 14-15 ans et a terminé dans le top-4 aux championnats canadiens l’hiver dernier. Mais puisque certaines filles ont changé de catégorie, elle a été invitée pour les Panaméricains», explique senseï Germain Bisson.

Le grand manitou de Karaté Cama en a vu plusieurs revenir avec des médailles. Cinquante-deux pour être plus précis dans le dernier quart de siècle. Du lot, il y a Jérémi et aussi Laurence, qui a remporté le bronze deux ans passés, raconte-t-il. Quasiment chaque année, il se retrouve avec un ou quelques honneurs.

S’ils ne grimpent pas sur le podium, ce ne sera pas plus grave, car l’objectif premier est le développement à long terme, insiste senseï Bisson. Et si oui, tant mieux, car ses karatékas ont passé de nombreuses heures sur les tatamis du local situé au 110, rue Georges.

«Ils n’ont pas pris de pause. Depuis juillet, ils s’entraînent quatre à cinq fois par semaine. Les quatre ont pris ça au sérieux pour tout l’été. Pour eux, c’est pas mal le plus gros tournoi de la saison. Et ils n’auront pas beaucoup de temps pour se reposer, car en octobre, c’est le début de la sélection pour l’équipe du Québec», précise Germain Bisson.

Des quatre, Jérémi a eu l’été le plus chargé. Après sa médaille d’argent aux Panaméricains juniors en 2017, l’élève à l’école secondaire Hormisdas-Gamelin a pris part à quelques compétitions internationales au cours des dernières semaines, s’arrêtant en Bulgarie et aussi en Croatie, notamment pour la sélection des Jeux olympiques jeunesse.

Reste désormais à voir si lui ou une de ses coéquipières arriveront à connaître un long parcours sur les tatamis de Rio de Janeiro.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par