Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

11 Septembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Une rencontre avec un pilote automobile

pilote ripon

©Photo gracieuseté

Plus de 200 élèves, le personnel enseignant, parents bénévoles, employés de l’école, ont pu s’asseoir quelques instants dans la voiture du Rallye Défi.

AUTOMOBILE. Les élèves de l’École Saint-Cœur-de-Marie de Ripon ont reçu la visite du pilote automobile Frédéric Lachapelle, dans le cadre du 26e Rallye Défi qui se déroulait ce week-end.  

Impliqué dans l’organisation de l’événement, Frédéric Lachapelle fait des courses automobiles depuis de nombreuses années. Il a profité de sa rencontre avec les élèves pour promouvoir le Rallye Défi pour leur parler des aspects reliés à la sécurité lorsqu’on fait des courses automobiles sanctionnées. «J’ai présenté les caractéristiques d’une auto de rallye. J’ai parlé de la cage, des bancs, des casques, de la ceinture et on a passé en revue les règles de sécurité», explique celui qui a également offert des blés d’Inde pour dîner aux élèves.

«J’ai croisé beaucoup de jeunes que leurs parents font du bénévolat pendant l’événement, donc c’était super le fun à voir», affirme-t-il en espérant qu’il a bien réussi à transmettre sa passion aux jeunes. «Peut-être qu’un jour ils vont venir donner du temps de bénévolat pour l’événement eux aussi»

M. Lachapelle a trouvé amusant de voir que les questions posées par les garçons et les filles étaient très différentes. «Les garçons voulaient savoir combien la voiture avait de chevaux-vapeur et ils semblaient très impressionnés. Au niveau des filles, elles me demandaient plutôt à quoi sert ceci ou cela», informe celui qui a conduit la voiture de tête tout au long du Rallye Défi qui vise à avertir les spectateurs que les compétiteurs arrivent.

Il soutient que les courses automobiles peuvent autant être pratiquées par les garçons que les filles, même s’il s’agit d’un sport davantage pratiqué chez les personnes de sexe masculin. M. Lachapelle souligne que sa copilote est une femme. «Il n’y a pas juste le pilote qui est important, car 70% de la course automobile en rallye part de la droite. Le ou la copilote doit avoir les bonnes données et donner les bonnes instructions au pilote aux bons moments. Le rôle le plus primordial dans l’auto, c’est celui de copilote», avance celui qui est aussi directeur de Subaru à Laval.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média