Un expert en psychologie révèle 5 conseils pour mieux dormir et arrêter de trop penser la nuit

Les pensées nocturnes excessives sont souvent l'une des causes de l'impossibilité de s'endormir. Voici les conseils d'une psychologue clinicienne pour les calmer.

© Un expert en psychologie révèle 5 conseils pour mieux dormir et arrêter de trop penser la nuit

Voir Ne plus voir le sommaire

Vos pensées nocturnes vous empêchent de dormir ?

Vous pourriez souffrir d’un trouble du sommeil, un problème courant dans la population. En effet, il n’est pas facile de dormir ou de se reposer pour tout le monde.

Selon Lisa Strauss, psychologue clinicienne et spécialiste des troubles pour dormir, le fait de penser excessivement la nuit peut être un signe de stress. Il peut aussi s’agir d’insécurité, de consommation excessive de caféine, mais aussi d’une affectionel. Cela inclut la dépression, l’anxiété, les troubles obsessionnels compulsifs ou les troubles déficitaires de l’attention, entre autres.

Cependant, il existe des stratégies que vous pouvez mettre en œuvre chez vous pour vous aider à arrêter de trop penser et à dormir plus facilement.

1. Utiliser un distracteur qui vous calme

Selon l’expert, l’esprit humain ne peut pas suivre deux récits en même temps. C’est pourquoi il est conseillé d’écouter des livres audio, des podcasts, des émissions de radio calmes ou de lire un livre relaxant à la lumière tamisée. Il en est de même pour dormir. À lire Horoscope : conseils des étoiles pour attirer l’abondance et le succès pour cet hiver

« Lorsque des pensées indésirables surgissent, ne les repoussez pas. Laissez-les passer à l’arrière-plan et ramenez doucement votre attention sur votre distracteur apaisant », a déclaré M. Strauss. Ne vous focalisez pas non plus sur le fait que votre objectif est de dormir.

2. Planifiez vos inquiétudes

Il s’agit d’une technique de 30 minutes qu’il est préférable de mettre en œuvre en début de soirée. Vous devriez établir un horaire pour régler les problèmes qui vous préoccupent de façon constructive. De sorte qu’ils ne vous tourmentent pas au moment de dormir.

« Faites une liste de tous vos soucis et facteurs de stress. Pour chacun d’entre eux, demandez-vous s’il y a quelque chose que je peux faire au cours des deux prochaines semaines. Cela même si je ne peux pas résoudre complètement le problème avant de dormir. Si oui, que pouvez-vous faire et quand le ferez-vous exactement ? », explique le psychologue.

3. Analyser les sentiments souvent ignorés

Les sentiments enfouis peuvent ressurgir avant de dormir sous forme d’angoisse et de réflexions excessives. L’expert suggère donc d’entrer en contact avec eux pendant la journée et de les écouter.

« Encouragez-vous avec des demi-phrases. Cela telles que : « Ce qui me fait peur est » ou « Ce qui m’attriste est » ou « Ce qui me déçoit est ». Vous pouvez également utiliser : « Ce qui me gêne est » ou « Ce qui me donne des regrets est » ou « Ce qui m’a le plus traumatisé est ». Choisissez quelques demi-phrases par session avant de dormir. Engagez-vous à aborder soigneusement tout ce qui se présente à vous à un moment ultérieur (pas dans la soirée) », explique-t-elle. À lire Les experts révèlent le sens de dormir les bras croisés

4. Réfléchir de manière rationnelle

Par exemple, le fait de peser le pour et le contre et de corriger les distorsions cognitives peut être un excellent outil. Cela permet de réévaluer nos inquiétudes et autres pensées tenaces avant de dormir.

Si quelque chose vous inquiète, « demandez-vous quel est le pire, le meilleur et le plus probable des résultats, dans cet ordre ».

5. L’auto-apaisement

« Cultivez un langage plus calme et un ton plus doux avec vous-même, jour et nuit, et essayez de vous croire », recommande la psychologue clinicienne.

Cela inclut d’autres techniques utiles comme la méditation, les moments de détente et les exercices de relaxation avant de dormir. La respiration peut d’ailleurs ralentir les pensées, le yoga ou la tenue d’un carnet à côté du lit pour noter ses pensées.

Accueil / Bien être / Un expert en psychologie révèle 5 conseils pour mieux dormir et arrêter de trop penser la nuit