Sections

Le RAPHO remet ses Prix David

Dans le cadre de la Journée internationale des personnes handicapées


Publié le 3 décembre 2013

Les accomplissements et le bon travail des individus et organismes voués aux personnes handicapées de l’Outaouais a été souligné lors de la remise des Prix David du Regroupement des associations de personnes handicapées de l’Outaouais (RAPHO), mardi.

Pour une vingtième année consécutive, le RAPHO a remis six Prix David soulignant l’inclusion, le dépassement de soi individuel et social, l’accessibilité, la défense des droits et la sensibilisation.

Du lot des lauréats se retrouve l’équipe de boccia de la Vallée-de-la-Gatineau, les Ratons-Draveurs qui ont remporté deux médailles d’or, une aux Jeux olympiques spéciaux d’été à Pointe-Claire et l'autre au championnat provincial des Olympiques spéciaux à Maniwaki. L’équipe représentera l’Outaouais et le Québec aux JO spéciaux du Canada à Vancouver à l’été 2014.

Le Prix David sur la sensibilisation a été remis à Frédéric Lacroix pour son travail de sensibilisation auprès des écoliers en donnant des conférences sur différents handicaps.

Limitée physiquement, Marie-Pier Bouladier a reçu le Prix David pour le dépassement de soi. 

Le Prix David dans la catégorie Défense des droits a été remis à un des membres fondateurs du Pavillon du Parc, Claude Létourneau. «À travers ses quatre décennies d’implication bénévole, cet homme a bâti un meilleur avenir pour des milliers de personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme», a souligné Jean Dansereau, directeur général par intérim du Pavillon du Parc.

Le Prix David pour l’accessibilité a été remis à Julie Villeneuve, coordonnatrice à  l’Amicale des personnes handicapées physiques de l’Outaouais (APHPO) et Pauline Bouchard, directrice à l’Association des gens d’affaires et professionnels du Vieux Gatineau (AGAPVG) pour la salle de spectacle accessible au public et aux artistes, Propulsion Scène.

Un partenariat entre l’APHPO et l’AGAPVG) a permis la mise en œuvre de ce projet culturel.

Joëlle Trahan et Michèle Diotte, tous deux intervenantes sociales au Centre d’aide de lutte contre les agressions sexuelles (CALAS) de l’Outaouais, ont reçu le Prix David de sensibilisation pour la création d’un atelier de prévention et de sensibilisation des agressions sexuelles auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle.