Voici tout ce qu’il faut savoir sur la prime de vacances : calcul, versement et obligation

Pour certains employeurs, nous entrons de la période où les primes de vacances devraient être versées. On vous apporte plus de détails dans notre article !

© Voici tout ce qu’il faut savoir sur la prime de vacances : calcul, versement et obligation

Voir Ne plus voir le sommaire

Dans le domaine du travail, il est très courant d’entendre le terme prime de vacances. Beaucoup de travailleurs ne comprennent pourtant pas le principe de la chose. Nous allons faire de notre mieux pour vous expliquer comment fonctionne cette somme versée par les employeurs.

Prime de vacances : De quoi s’agit-il ?

La prime de vacances est une somme qui s’ajoute à l’indemnité de congé payé. Votre employeur vous verse l’argent normalement une fois par an. La date d’obtention de cette prime n’est pas précise, par contre elle se situe quelque temps avant le congé estival.

Dans le code du travail, l’existence de la prime de vacances n’est pas obligatoire. Par contre, elle devient de plus en plus courante dans les entreprises. La présence de cette prime au sein d’une institution résulte souvent d’accords collectifs.

L’entreprise n’est pas obligée de vous donner une prime de vacances si il n’y a pas eu d’accord. S’il y a une convention, une entente ou une décision prise avec votre employeur, vous pouvez faire votre réclamation. Pensez alors à bien discuter avec votre employeur pour au cas où il vous permettra de bénéficier du bonus. À lire L’habitude clé pour développer le langage des bébés que peu de parents connaissent

Vous connaissez maintenant d’une façon générale ce qu’est une prime de vacances. Dans les prochaines lignes de notre article, nous allons vous apporter des détails sur la somme. En effet, il est important de savoir calculer ce genre de bonus pour éviter les confusions.

Comment calculer la somme que vous devez toucher ?

D’abord, vous devez savoir que la prime de vacances est d’un montant totalement variable selon les entreprises. Le seuil ou plafond de la somme touchée par les employés peut différer considérablement d’une institution à une autre.

Cela dépend surtout de la situation financière de votre établissement de travail et des discussions effectuées avec l’embaucheur.

La prime de vacances que vous pouvez toucher dépend alors en grande partie de l’entente passée. Cela peut être une convention collective, un contrat ou une autre forme d’accord. Le montant peut aussi varier dépendant de votre salaire mensuel, de votre indemnité et du nombre d’enfants à votre charge.

Pour les entreprises regroupées dans la fédération du Syntec, il existe une méthode de calcul très précise pour la prime de vacances. Cela est dû au fait que les employés dans ce genre d’institutions touchent obligatoirement le bonus. De plus, il n’y a aucune prise en compte de critère d’ancienneté ou autre statut. À lire Ces signes du zodiaque seront les plus touchés par le dernier Mercure rétrograde

La prime de vacances représente au moins 10 % de la masse globale des indemnités de congés payés. De plus, le Syntec a déjà mis en place une convention collective permettant 3 manières pour calculer le montant du bonus. Découvrons cela avec plus de détails !

Les 3 modes de calculs de la prime de vacances pour les entreprises en Syntec

Calculer d’abord 1/10ème de la base brute de congés payés des employés de l’entreprise. Puis diviser le résultat par le nombre de salariés avant de faire une répartition équitable. Cette méthode figure parmi les 3 modes de calcul de la prime de vacances.

D’un autre côté, il y a aussi la majoration pour les enfants à charge, par rapport à la répartition au prorata des salaires. Il y a également la hausse de 10 % de l’indemnité de congé payé pour chaque employé. À noter que la même méthode de calcul de la prime de vacances est appliquée sur tous les salariés.

Accueil / Actualités / Voici tout ce qu’il faut savoir sur la prime de vacances : calcul, versement et obligation