Comment connaître le montant de votre indemnité en cas de rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle peut être source de conflit si certains points ne sont pas clairs. Voici comment simuler l’indemnisation !

© Comment connaître le montant de votre indemnité en cas de rupture conventionnelle

Voir Ne plus voir le sommaire

Avant de mettre un terme à un contrat de travail, il est essentiel de négocier la rupture conventionnelle. Les deux parties se conviennent sur toutes les conditions à mettre dans le document. Il s’agit également d’un droit fondamental en faveur du salarié. Les détails !

Rupture conventionnelle : Un simulateur gratuit est actuellement disponible !

Le point essentiel à négocier dans la rupture conventionnelle concerne l’indemnité du salarié. Le mode de calcul est assez compliqué, car il faut considérer son salaire au niveau le plus favorable. Vous pouvez le faire vous-même, mais cela peut vous induire en erreur.

Il est alors mieux recommandé de recourir à un simulateur. D’ailleurs, le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social en possède un sur son site officiel. Toutefois, la somme obtenue est juste à titre indicatif !

Pour ce faire, il faut remplir toutes les rubriques concernant la rupture conventionnelle. Il en est ainsi du salaire, de l’ancienneté au sein de l’entreprise et de bien d’autres paramètres. En quelques clics, les résultats apparaissent rapidement. De plus, c’est totalement gratuit ! À lire Les dix meilleurs gardiens de buts français

D’autre part, il faut souligner que cet estimateur ne fournit que l’indemnisation de la rupture conventionnelle. Elle n’indique pas les autres bénéfices obtenus par le salarié. D’autant plus qu’il s’agit d’une négociation entre le travailleur et son patron. Tout dépend alors de la discussion lors de la fin du contrat.

Focus sur le mode d’utilisation du simulateur !

D’emblée, il faut savoir que seuls ceux qui sont sous un CDI peuvent utiliser ce simulateur. D’ailleurs, la rupture conventionnelle pour les stagiaires, les intérims et les CDD est très simple. Par la suite, il suffit de remplir les informations exigées par l’outil.

Il existe également d’autres paramètres qui ne sont pas considérés par l’estimateur. Pourtant, ils doivent être mentionnés dans la rupture conventionnelle. Il en est ainsi de l’indemnisation supplémentaire, des soldes des congés payés non pris et bien d’autres. Le mode de calcul se fait alors d’une autre manière.

La rupture conventionnelle peut aussi être modifiée au cas où un accord spécifique a été signé. Certains travailleurs peuvent alterner le temps plein et le temps partiel.

D’autres situations impliquent également une indemnité plus élevée que la normale. Il faut en parler avec son patron pour en avoir le cœur net. À lire L’habitude clé pour développer le langage des bébés que peu de parents connaissent

Dans tous les cas, l’indemnité se base sur les rémunérations obtenues durant les 12 dernières mensualités. Si l’employé a travaillé durant moins d’un an, le montant est calculé en fonction du nombre de mois travaillés. Toutefois, le simulateur est tout de même capable de fournir une somme à peu près exacte.

Rupture conventionnelle : Les renseignements spécifiques !

Pour établir une rupture conventionnelle en bonne et due forme, il faut apporter certaines précisions aux informations fournies.

L’ancienneté du salarié va de sa date d’entrée jusqu’à la fin du contrat envisagée. Les primes et autres revenus perçus par l’employé durant les 3 derniers mois sont également à considérer.

Cela dit, l’estimateur guide son utilisateur de manière très détaillée. Chaque étape possède des indications précises sur ce qu’il faut mentionner ou non. Et en cas d’erreur, il suffit de rafraîchir la page par l’intermédiaire de la touche « F5 ».

Accueil / News / Comment connaître le montant de votre indemnité en cas de rupture conventionnelle