«Ma lecture à moi, c’est qu’il y a une amélioration» - Yves Bolduc

Daniel LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alors que 19 des 28 civières de l’urgence flambant neuve de l’hôpital de Gatineau étaient occupées dont 16 depuis au-delà de 24 heures, le ministre de la Santé Yves Bolduc persiste et signe même s’il est pressé de questions par les médias: d’après lui, l’amélioration du système est tangible depuis quelques mois en Outaouais.

Affirmant que les pires problèmes appartiennent maintenant au passé ou sont en en voie d’être résolus, il a fait un saut dans la région lundi après-midi pour l’inauguration officielle de l’urgence, projet de 28,4 M$ (dont 1,5 M$ fourni par la Fondation du CSSSG) fraichement complété. Le public y a d’ailleurs accès depuis à peine une semaine.

«Je ne veux pas trop en mettre, parce que ç’a fait la une des journaux la dernière fois, mais ma lecture à moi, c’est qu’il y a une amélioration dans la région (…) Depuis six à huit semaines à l’urgence, il y a un revirement, ce n’est pas aussi occupé qu’auparavant. De plus, le pourcentage d’occupation semble se stabiliser», a-t-il indiqué devant bon nombre d’infirmières, médecins et membres de la direction.

Rappelant que l’urgence de l’hôpital de Hull a elle aussi subi une cure de rajeunissement d’une valeur de près de 24 M$ il y a deux ans, le ministre Bolduc a réitéré sa promesse de prioriser les régions de Montréal et de l’Outaouais en ce qui a trait à l’accessibilité et la qualité des soins prodigués.

«On a les installations pour dispenser des soins pour les 30 prochaines années autant aux urgences de Gatineau que de Hull. Maintenant, il faut s’attaquer à la fonctionnalité. Pour avoir une urgence avec un taux d’occupation raisonnable, il faut développer une première ligne efficace, prendre en charge nos personnes âgées ou les gens avec des maladies chroniques, etc. Il faut que tout ça soit supporté par une deuxième ligne très fonctionnelle», a-t-il lancé, entouré du député de Chapleau Marc Carrière et du président-directeur général de l’Agence de santé, Dr Guy Morissette.

Tout en précisant que les investissements sont loin d’être terminés étant donné que le CSSSG s’affaire à préparer un plan de développement immobilier à soumettre au ministère d’ici 12 à 18 mois, le ministre n’a pas caché que l’accent doit être mis sur le recrutement des médecins de famille. En effet, avec le Nord-du-Québec, la région de l’Outaouais vit l’une des pires pénuries d’omnipraticiens à travers la province.

«Il y a du recrutement marqué qui a été fait dans toutes les spécialités, mais il reste les effectifs en médecine familiale. On doit en augmenter le nombre et avoir une meilleure organisation avec les cliniques réseaux et les groupes de médecine de famille. La meilleure façon de recruter, c’est de former des gens localement Ce n’est pas parfait, mais du bon travail a été entrepris», a-t-il dit, lui qui a tenu à visiter dans les minutes suivantes l’unité de médecine familiale de l’hôpital.

«Je ne veux pas trop en mettre, parce que ç’a fait la une des journaux la dernière fois, mais ma lecture à moi, c’est qu’il y a une amélioration dans la région (…) Depuis six à huit semaines à l’urgence, il y a un revirement, ce n’est pas aussi occupé qu’auparavant. De plus, le pourcentage d’occupation semble se stabiliser» Yves Bolduc, ministre de la Santé et des Services Sociaux

En ce qui concerne les délais d’attente pour des chirurgies, ils sont en baisse significative dans la majorité des cas, prévient le ministre Bolduc. «Grâce à une entente avec le CSSS de Papineau, tous les cas de trois ans ont été éliminés. De plus, il y a de moins en moins de délais de deux ans et on s’en va vers l’objectif d’éradiquer ceux de plus d’un an», s’est-il exclamé.

Les travaux effectués sur une superficie de 5100 mètres carrés ont permis d’aménager une toute nouvelle urgence, en plus de réaménager et agrandir l’entrée principale. Comptant 28 civières d’observation et trois de choc, la nouvelle aire comprend entre autres salle d’attente, aire de tri des patients, salle de décontamination et secteur ambulatoire. Un escalier roulant a aussi été ajouté aux infrastructures.

Parmi les nouveautés, la soixantaine de sièges de la salle d'attente sont séparés en trois classes selon leur couleur, c'est-à-dire les cas non traités par une infirmière (bancs beiges), ayant reçu une première évaluation (bancs gris) et les problèmes respiratoires (orangé).

D'autres détails et vidéo à venir...

Organisations: Fondation du CSSSG, Agence

Lieux géographiques: Hôpital de Hull, Montréal, Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires