Qui a avantage à museler Pierre Philion ?

Roch Cholette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Roch Cholette

Depuis plusieurs mois, Pierre Philion laisse entendre qu’il souhaite commander un sondage d’opinion pour connaître les intentions de vote des Gatinois. Son objectif avoué, à l’époque, était de démontrer noir sur blanc à des candidats marginaux que leur présence dans la course à la mairie ne ferait qu’avantager Marc Bureau. Ces candidatures diviseraient le vote et Marc Bureau pourrait se faufiler à nouveau à l’image de la dernière campagne électorale. Le sondage lui aurait permis de décourager des candidatures. Manifestement ce sondage n’était pas à l’avantage du maire sortant. Cependant, depuis le lac-à-l’épaule, où M. Philion s’est réconcilié avec Marc Bureau, son enthousiasme pour ce sondage s’est estompé. Pire, l’appui public mitigé de certains collègues de M. Philion à la réalisation de ce sondage, lui a servi de prétexte pour reculer. Il ne commandera pas de sondage. Il m’avouait pourtant qu’en privé plusieurs conseillers l’encourageaient à réaliser un tel sondage. Doit-on conclure que les visages à deux faces du conseil l’auront convaincu de reculer? Pas si sûr que ça, puisqu’avant d’utiliser le prétexte du manque d’engouement des candidats potentiels pour un sondage, Pierre Phillion avait déjà débuté son recul stratégique.

En entrevue la semaine dernière, M. Philion me disait que finalement, l’objectif du sondage n’était pas vraiment de trouver un candidat crédible contre Marc Bureau. C’est un virage à 180 degrés! Il m’a aussi avoué qu’il n’avait aucune intention de se mêler de la prochaine campagne électorale municipale. C’est aussi un virage à 180 degrés. Mais surtout, il prenait sur nos ondes l’engagement de publier la liste des donateurs qui auraient financé ce sondage évalué à plus de 6 000$. Ça aussi, c’est un virage à 180 degrés.

À force de virer, Pierre Philion m’étourdit. Il y a deux ans, il a tout fait pour battre Marc Bureau, en dirigeant la campagne d’Aurèle Desjardins. Encore à l’automne 2011, il dénonçait le manque de leadership du Maire. Il était un membre de l’opposition crédible et efficace à l’hôtel de ville. Voilà qu’il m’avoue que ses stratèges lui ont suggéré, durant le congé des fêtes, de cesser de toujours critiquer l’administration Bureau, de se concentrer sur un projet en particulier, le dossier des terrains de la ferme expérimentale sur Gamelin, et de suivre paisiblement la vague en attendant la fin de son mandat et de sa carrière politique municipale. Une question se pose alors. Qui a avantage à museler Philion pour le reste du mandat? Qui a avantage à l’éliminer de la prochaine campagne électorale? Qui a avantage à ne pas divulguer des résultats d’un sondage à la Mairie qui pourraient démontrer des appuis insuffisants à sa candidature? Qui a avantage à ne pas voir son nom affiché publiquement à titre de donateur pour ce sondage? Connaître le nom des stratèges de Pierre Philion qui l’ont influencé autour de la dinde à Noël, nous aiderait à répondre à cette question.

Organisations: Marc Bureau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires