Grève chez OC Transpo: le covoiturage de plus en plus populaire

Michel
Michel Moyneur
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alors que la grève des chauffeurs d'OC Transpo entrera lundi dans sa sixième semaine, les milliers d'usagers québécois qui empruntent le service de transport en commun de manière quotidienne pour se rendre au boulot n'ont eu d'autre choix que de se tourner vers les alternatives existantes. Une de celles-ci se nomme Covoiturage Montréal.

Grève chez OC Transpo: le covoiturage de plus en plus populaire

Entièrement basée sur internet, Covoiturage Montréal est une entreprise montréalaise qui, comme l'énonce son nom, se spécialise dans la recherche d'individus souhaitant partager son véhicule avec d'autres personnes le matin et le soir. «Les gens entrent leur code postal de départ et de destination. Le logiciel fait ensuite une recherche des gens que vous pouvez prendre en court de route. Finalement, les personnes jumelées peuvent entrer en contact entre eux par le service de messagerie confidentiel», explique le président et cofondateur de Covoiturage Montréal, Pier-Oliver Girard.

Et comme le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, l'entreprise de la métropole a littéralement tourné le conflit de travail du réseau de transport en commun d'Ottawa à son avantage. «On reçoit beaucoup d'inscriptions depuis le début de la grève. On en a reçu au-dessus d'une centaine de plus, au minimum», indique M. Girard. En tout, plus de 14 000 personnes sont présentement inscrites sur le site web.

Ce dernier tient cependant à préciser que son intention première n'est pas de rivaliser avec la STO par exemple, mais bien de servir de complément au transport en commun. «On ne cherche pas à enlever des gens des autobus pour les mettre dans des voitures. On cherche plutôt à ce que ça soit complémentaire pour ceux qui prennent déjà l'autobus et qui veulent faire du covoiturage jusqu'à un stationnement incitatif. Le covoiturage devient aussi une bonne solution pour les gens pour qui le transport en commun ne convient pas.»

En plus d'aider à la recherche d'un compagnon avec qui covoiturer, le site www.covoiturage.ca propose un calculateur des frais d'utilisation encourus pour automobiliste qui parcourt 25 000 km annuellement.

Au Québec, l'immatriculation coûte 255$ par année, tandis que le permis de conduire s'élève à 72$ pour un conducteur au dossier sans tâche. La prime moyenne des assurances est estimée à 554$, les coûts annuels d'entretien à 1140$ et les coûts de propriété (financement et dépréciation) à 4560$. Cela veut donc dire qu'une personne seule à utiliser son véhicule doit débourser, en moyenne, 6581$ par année, soit 0,26$ du kilomètre parcouru.

Le même calculateur permet également de connaître la réduction de CO2 pour les adeptes du covoiturage ainsi que la somme d'argent épargnée pour ces mêmes propriétaires de véhicule.

Ainsi, un usager de la route qui pratique le covoiturage à deux, quotidiennement, peut économiser un minimum de 2500$ par année. Sur une période de 12 mois, cela équivaut à une diminution de ses émissions de gaz à effets de serre de 1,8 tonne de CO2.

Organisations: OC Transpo, STO

Lieux géographiques: Ottawa, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires