Elias Issa a le water-polo dans le sang

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Joueur et entraîneur au sein du Club de water-polo de Gatineau (CWPG), le poloïste de 17 ans, Elias Issa, a des objectifs ambitieux pour ce sport d’ici les prochaines années.

Elias Issa a contribué aux succès des siens en fin de semaine à la piscine du centre sportif de Gatineau.

Rencontré entre deux matchs en fin de semaine, lors du Championnat provincial U22 présenté à la piscine du centre sportif de Gatineau, le jeune athlète ne paraissait aucunement stressé, même s’il allait affronter dans quelques instants la formation de Dollard-des-Ormeaux (DDO), l’une des plus fortes au Québec.

Étant cinq ans plus jeunes que les plus âgés de la compétition, cela ne l’effrayait guère. «J’aime ça affronter des plus vieux. J’ai l’opportunité d’apprendre ce qui faut et d’observer le jeu. Quand je redescends dans ma catégorie d’âge, je suis meilleur et mieux préparé», a-t-il indiqué.

À l’âge de six ans, il a débuté avec la natation, puis il a commencé à faire du water-polo, il y a cinq ans. Un homme avait fait le tour des classes et distribuait des pamphlets sur ce sport. Arrivé chez lui, il a jeté la feuille aux poubelles. C’est son père qui l’a trouvé et qui lui a demandé de s’essayer.

Résultat? Il a fini par lâcher la natation pour se consacrer uniquement au water-polo, devenant même aujourd’hui l’entraîneur-chef du CWPG chez les U12. «Ce que j’aime du water-polo, c’est le jeu, le ballon, le côté tactique, la visibilité et c’est forçant pour le corps. Il faut s’entraîner beaucoup si on veut aller loin», a-t-il spécifié.

Dès les premières années, on pouvait voir une nette progression dans son jeu. Depuis, il a réussi à faire parti de l’équipe provinciale. Aujourd’hui, il n’a qu’un objectif à l’esprit: entrer dans l’équipe canadienne junior de water-polo dès cet été.

«Ce que j’aime du water-polo, c’est le jeu, le ballon, le côté tactique, la visibilité et c’est forçant pour le corps. Il faut s’entraîner beaucoup si on veut aller loin» Elias Issa, poloïste

Et pour ce qui est du présent, que vise-t-il? «Ça serait le fun de gagner (le Championnat provincial U22), mais on veut avant tout apprendre à jouer en équipe et solidifier notre jeu. On va appliquer le plan de match et, si on peut, battre les trois autres formations», a-t-il déclaré.

Championnat provincial U22

Le club gatinois a réussi à aligner une seconde médaille en autant de semaine. Après avoir remporté à Montréal celle de bronze dans la Ligue majeure de water-polo, il en a ajouté une autre, terminant deuxième lors du Championnat provincial.

Les poloïstes gatinois ont été massacrés lors de leur première partie. Croisant le fer face au Club de water-polo CAMO, une autre puissance dans la Belle-province, ils se sont inclinés 18-4. Au lieu de s’appitoyer sur leur sort, ils ont démontré leur savoir-faire, remportant coup sur coup leurs trois autres parties.

Ils ont défait 6 à 4 les athlètes de DDO, pour ensuite gagner 10-7 face à Laval et écraser Québec par un pointage 19 à 2. Le plus impressionnant au final? Le CWPG était surtout là pour développer sa jeune équipe. Étant à la maison, ils ont tenu à faire jouer tous leurs joueurs, même un de 14 ans.

Puisque une grande majorité des joueurs de l’équipe U22 sont aussi membres de celle d’U18, le CWPG n’aura pas le temps de se reposer, prenant part au Championnat provincial à Montréal, cette fois-ci pour les 18 ans et moins.

Organisations: Ligue majeure de water-polo, Club de water-polo CAMO

Lieux géographiques: Québec, Gatineau, Dollard-des-Ormeaux Montréal Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires