Une Attak explosive désarmée par… les arbitres

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’entraîneur-chef de l’Attak de Gatineau, Stéphane Petronzio, rageait après les arbitres à la suite du programme double de dimanche face aux Orioles de Montréal.

L’Attak de Gatineau a perdu dans la controverse, dimanche.

Le pilote gatinois n’a pas l’habitude de blâmer le travail des arbitres, mais cette fois-ci, il a laissé aller le fond de sa pensée. Après avoir perdu la première rencontre 11-7, l’Attak a concédé la seconde 14-13. «Leurs décisions ont changé l’allure de la rencontre. L’arbitre a changé sa zone de prise en 7e et y’a eu des décisions controversées.»

Il a par la suite ajouté que ce n’était pas la première fois que cette situation se produisait cette saison. Ce qui le fâche encore plus, c’est que son club menait 13-7 et qu’il avait réussi à prendre le momentum de la rencontre rendu.

La formation gatinoise tirait de l’arrière 5-0 après deux manches et demie de jeu. Lorsque le tour de l’Attak au bâton est arrivé, Petronzio a fouetté ses troupes. Résultat? Les siens ont inscrit huit points dans la même manche pour désormais prendre les devants 8-5.

«Je suis un gagnant et je n’aime pas ça perdre cinq matchs de suite. Ce n’est pas mon rôle de le faire, mais lorsque nos joueurs sont réveillés et motivés, ils frappent. Ils n’ont pas le désir de vaincre», a résumé Petronzio, spécifiant que cela aurait pu être le point tournant de la rencontre si cela n’avait pas été de la 7e manche.

«Je suis un gagnant et je n’aime pas ça perdre cinq matchs de suite. Ce n’est pas mon rôle de le faire, mais lorsque nos joueurs sont réveillés et motivés, ils frappent. Ils n’ont pas le désir de vaincre» Stéphane Petronzio, entraîneur-chef de l'Attak

Un joueur de l’Attak s’est démarqué dimanche. Il s’agit d’Alex Asselin qui a produit six points des siens. Selon son entraîneur, il est le joueur de ce programme double. Outre lui, Maxime Champagne (trois coups sûrs) et Philippe Charlebois (deux coups sûrs et un point produit) se sont aussi signalés lors de la première rencontre.

Pour ce qui est du premier match, il admet que son équipe a connu des hauts et des bas. Après avoir ouvert le pointage, ils n’ont pas su arrêter l’offensive des Orioles qui ont marqué neuf points d’affilés.

«Gabriel Lacroix nous a aidé en cinquième manche à nous créer une remontée, mais on n’a manqué de jus et d’opportunisme.»

Encore une fois, la rencontre de mercredi soir opposant l’Attak aux Knights d’Ottawa a été annulée. Les protégés de Petronzio prendront la route la fin de semaine prochaine. Ils feront des arrêts à Trois-Rivières et à Laval pour deux programmes doubles.

Lieux géographiques: Trois-Rivières, Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires