Le sort de l’Intrépide sera décidé dimanche

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Malgré la victoire de 7 à 4 de l’Intrépide de Gatineau vendredi soir face au Rousseau Royal de Laval-Montréal, son avenir demeure encore incertain.

L'Intrépide suivra de près le match dimanche après-midi entre St-Eustache et Lévis.

Il repose entre les mains des Commandeurs de Lévis. Si ces derniers arrivent à battre en temps réglementaire les Vikings de St-Eustache, la troupe d’André Cayer accédera à la première ronde des séries éliminatoires dans deux semaines.

Celle-ci n’a laissé aucune chance à ses adversaires lors de son dernier match de la saison. Les joueurs de l’Intrépide ont donné tout ce qu’ils avaient, puisque pour ceux-ci, c’était un match sans lendemain.

«Ç’a été un très bon match. Offensivement, on a capitalisé sur nos opportunités et on a eu de bonnes présences près du filet. Les gars étaient déterminés, ils ont travaillé fort pour accéder aux séries. Ils ont été premiers sur la rondelle», a déclaré André Cayer, pilote de l’Intrépide.

Outre qu’ils ont été incapables de produire plus de chances de marquer en supériorité numérique, ce n’est pas la motivation qui manqué du côté gatinois.

«À la fin, ils étaient épuisés, car on jouait avec deux lignes seulement, puisqu’on a perdu les services de Domingue, de Pelletier et de Munger», a-t-il mentionné, spécifiant que pour les trois attaquants, leurs cas allaient être évalués d’ici les prochains jours.

Michael Joly a ouvert la marque tôt en première période lors d’un avantage numérique, qui annonçait le coup d’envoi d’un festival offensif. Lors du reste de cette période, la formation gatinoise a inscrit deux autres buts (Louis Woitier et Alexandre Munger), prenant les devants 3 à 1.

L’attaquant Maxime Imbeault a agrandi l’écart au début de la période médiane. Les visiteurs ont ensuite vu leurs adversaires revenir dans la partie, répliquant avec deux buts en trente secondes. Marc-Antoine Henri a redonné une avance de deux buts aux siens avant la fin du second engagement.

«À la fin, ils étaient épuisés, car on jouait avec deux lignes seulement, puisqu’on a perdu les services de Domingue, de Pelletier et de Munger» André Cayer, entraîneur-chef de l'Intrépide

Le Rousseau Royal a réduit le pointage une nouvelle fois, mais l’Intrépide a démontré son désir de vaincre, lorsque Benoît Lavigne a récolté son 4e but à mi-chemin de la troisième période.

Les locaux ont eu la chance de revenir pour une troisième fois dans le match avec un surplus de deux hommes sur la patinoire. Mais Jonathan Lacroix-Courville a marqué son 17e but dans un filet désert, assurant la victoire à l’Intrépide.

Pour sa part, le cerbère gatinois Antony Clément a arrêté 25 lancers, tandis que son opposant s’est signalé à 23 reprises.

La saison de l’Intrépide se conclut donc avec une victoire, mais il n’a pas encore son billet pour la danse printanière. Si les Vikings perdent en temps réglementaire dimanche après-midi, Gatineau affrontera l’équipe du Séminaire St-François. Si ce scénario ne se produit pas, les joueurs gatinois participeront à la Coupe Dodge.

Par contre, ces derniers n’y pensent pas pour le moment, se concentrant d’abord sur la rencontre entre St-Eustache et Lévis. «On ne sait pas si on va être à Lévis pour le match, mais c’est certain qu’on va le suivre de près», a conclu l’entraîneur-chef gatinois.

Organisations: Le Rousseau Royal

Lieux géographiques: Commandeurs de Lévis, Gatineau, Eustache

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires