La Coopérative de solidarité de la Ferme Moore signe une entente avec la CCN

Yannick Boursier yannick.boursier@tc.tc
Publié le 21 juillet 2015
Ferme Moore
TC Media - Yannick Boursier

. Dans les plans depuis quelque temps, la Coopérative de solidarité de la Ferme Moore est officiellement devenue locataire de l'édifice patrimonial appartenant à la Commission de la capitale nationale (CCN).

La CCN tente depuis de nombreuses années de trouver une vocation pour la ferme Moore après avoir investi quelques millions $ pour la rénover. En 2011, une entente avait été annoncée avec Agrodor, mais ne s'est jamais concrétisée.

Le projet de la coopérative vise l'implantation du Centre d'Écologie et d’Agriculture urbaine de Gatineau dans le but de mettre en valeur l'écologie. «On veut donner l'amour de la nature», souligne le porte-parole, Claude Sirois.

Le projet débutera avec des aménagements dans la ferme. Trois concepts sont prévus. D'abord, un petit café où pourront se retrouver les personnes voulant parler d'environnement. Aussi, on retrouvera des espaces pour des formations ou des rencontres. Finalement, un petit emplacement mettra en valeur les produits régionaux haut de gamme.

En ce qui concerne la glacière et le manège, l'utilisation exacte reste encore à être définie, mais déjà des idées sont lancées. La glacière pourrait notamment servir de centre de documentation et d'espace pour la vente de plante. Quant au manège, il pourra accueillir des activités qui seront proposées par les organismes environnementaux et écologiques. Ces derniers seront d'ailleurs invités à participer dans le développement de ce projet, indique Claude Sirois.

La Coopérative entend aussi utiliser les champs qui seront aménagés en petites parcelles pouvant être utilisés par différents groupes.

Le concept de cette nouvelle Coopérative a été préparé pour répondre aux particularités de ce site. «Le défi était d'assurer la viabilité de trois bâtiments et des champs, mais tout en respectant l'aspect champêtre et la sérénité des lieux», mentionne M. Sirois.

La nouvelle coopérative devrait prendre possession des lieux assez rapidement pour amorcer les démarches d'implantation des différents projets.