Les édifices de Brigil pourraient être plus hauts ou plus petits


Publié le 20 mars 2017

Le projet Place des peuples

PLACE DES PEUPLES. En plus des deux concepts déjà connus pour les tours de 35 et 55 étages en face du Musée canadien de l'histoire, Brigil a déposé d'autres concepts qui permettraient des tours plus hautes ou plus basses.

Le président de Brigil, Gilles Desjardins, a rencontré les médias pour parler du dépôt officiel de son projet de tours au centre-ville la semaine dernière à la Ville. Il affirme avoir déposé tous les concepts envisagés depuis le début du projet, soit une trentaine.

Ces concepts prévoient tous deux tours sur les terrains en face du musée. Mais ils ne prévoient pas tous le même nombre d'étages. Le plus petit concept prévoit une tour de 25 étages et une tour de 30 étages. Le concept le plus important prévoit une tour de 45 étages et une tour de 75 étages.

Gilles Desjardins affirme être ouvert à discuter avec la ville de ces différents concepts et d'amener des changements en lien avec les discussions à venir. «Je veux travailler avec la Ville pour faire un projet qui est structurant.»

L'homme d'affaires indique avoir tardé à déposer officiellement son projet à la Ville à la demande du maire qui souhaitait lui proposer un projet gagnant-gagnant. Mais il a décidé après près de deux ans que le temps était venu d'avancer.

Beaucoup d'étages

M. Desjardins estime que le dernier projet qu'il a présenté au public, soit deux tours de 35 et 55 étages qu'il qualifie de chandelles, auront moins d'impact sur le quartier que le projet en structure du Four Point by Sheraton approuvé par la Ville pour le terrain à côté . «Ce sont des tours étroites et élancées. Pour nous, c'est mieux que le concept voisin.»

Ce qui est certain pour le promoteur, c'est que ce terrain servira un jour pour un édifice avec beaucoup d'étages. Si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera dans 20 ou 40 ans. «Un promoteur qui va faire un huit étages sur ce terrain va gaspiller», croit-il.

«Si la Ville me limite à 10 étages, je vais mettre une pancarte à vendre sur les terrains ou je vais attendre 40 ans», a affirmé l'homme d'affaires, ajoutant qu'il ferait un projet de 45 et de 75 étages dans 40 ans à cet endroit.