L'autisme au cinéma

Émilie Pelletier Grenier emilie.pelletiergrenier@tc.tc
Publié le 7 octobre 2015
À gauche, Jecelyne Sylvestre, directrice générale de TUOI et à droite, Fanny Robert, copropriétaire du Cinéma Aylmer.
TC Média- Émilie Pelletier Grenier

AUTISME. On estime que c'est une personne sur cent qui présente un trouble du spectre de l'autisme. Comme cela n'est pas apparent, on côtoie, parfois sans le savoir des gens considérés autistes. Au cinéma aussi et dans le cadre du Festival du film en autisme de l'Outaouais (FFAO), il sera possible d'en voir projetés au grand écran.

«Il y a beaucoup de personnages [autistes] dans les films», assure Fanny Robert, copropriétaire du Cinéma Aylmer. Pour celle-ci le fait de reconnaître des personnages qui présentent cette condition «montre aux gens que c'est dans la vie de tous les jours».

«On n'est pas obligé de connaître quelqu'un d'autiste pour apprécier ces films», soutient Jocelyne Sylvestre, directrice générale de Trait d'Union Outaouais (TUOI). Effectivement, ce ne sont pas des films ou des documentaires sur l'autisme, mais bien des œuvres dans lesquelles on voir des personnages présentant des troubles du spectre de l'autisme (TSA), autrefois appelé trouble envahissant du développement (TED).

Le FFAO a lieu tous les deux ans et cette année ce sera le 3e festival. L'idée était de concrétiser le «volet sensibilisation» de l'organisme, tout en s'assurant de «joindre un autre public» a expliqué Mme Sylvestre. De son côté, la copropriétaire de la salle de cinéma a exprimé que c'était selon elle «parfait pour le Cinéma Aylmer [et que cela concrétisait] sa mission sociale».

«C'est un bon message qu'on veut envoyer sur l'autisme [puisqu'on] veut promouvoir les capacités de ces personnes-là», avance la directrice générale, en lien avec la mission de l'organisme qu'elle dirige. Cette dernière a expliqué que Trait d'Union Outaouais a pour mission de soutenir les personnes autistes dans leur intégration sociale, tout en offrant un soutien à leurs familles et ce, depuis 1988.

Le FFAO se déroulera du 16 au 25 octobre 2015 et présentera cinq films dont Partie de pêche au Yémen et Sens dessus dessous. Pour plus de détails, on peut consulter le www.traitdunionoutaouais.com