Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 août 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Les monstres de céramique de Patrick De Lachevrotière

Patrick de la Chevrotière

©Le Bulletin - Louis-Charles Poulin

Patrick De Lachevrotière, de Masson-Angers, a récemment publié son premier roman.

ROMAN. Un résident de Masson-Angers, Patrick De Lachevrotière, vient de publier son tout premier roman, intitulé Les Céramons, destiné à un public adolescent.

Le Gatinois d’adoption, depuis 2001, a rédigé son récit héroïque et fantastique lors de ses nombreux trajets d’autobus en direction de son travail à la Chambre des communes et lors de ses retours à la maison. «Pendant que les gens lisent, moi j’écris», mentionne celui qui a édité son livre, disponible en français et en anglais, lui-même avec l’aide de Bouquinbec. Il s’agit du premier tome d’une trilogie, indique-t-il, en annonçant avoir déjà terminé l’écriture du deuxième volet qui devrait paraître à la fin de 2018.

L’histoire transporte les lecteurs sur la planète Kéramos où une ancienne prophétie raconte qu’un sauveur viendrait libérer les Fargons, appelés les Céramons sur la planète Terre ou monstres de céramique, du tyran destructeur qui veut les réduire à l’esclavage. Une agence de protection composée d’espions Fargons est à la recherche de ce sauveur annoncé et elle finit par le trouver sur la planète Terre. Il s’agit d’un petit garçon, Loïc, qui se fait remarquer après avoir sauvé son école d’un attentat de façon un peu trop impressionnante pour un garçon de son âge. Celui-ci sera appelé à suivre une formation avec les Céramons et à traverser via un portail interdimensionnel, soit des tuiles de céramique, afin d’aller accomplir sa destinée sur Kéramos.  

Visiblement très passionné par l’univers littéraire qu’il a créé, l’homme de 47 ans avoue avoir l’imagination fertile. «Je n’ai pas du tout le syndrome de la page blanche. Ça me vient automatiquement, c’est très fluide et j’ai beaucoup d’imagination», dit-il en confiant avoir commencé à développer son histoire alors qu’il observait les tuiles de céramique de sa salle de bain.   

L’auteur explique que le nom du héros de son roman est celui de l’un de ses garçons. «Il est fier et à l’école il dit qu’il est un sauveur dans un livre.» Il espère que son fils de 8 ans ne sera jamais victime d’intimidation grâce à son livre. L’auteur confie que son fils aîné a vécu une période difficile alors qu’il se faisait intimider plus jeune. Il souligne que le sujet de l’intimidation chez les jeunes est également abordé dans le périple de Loïc, mais de façon discrète. «C’est avant tout un livre divertissant et mon but est que les ados soient plongés dans un univers fantastique en le lisant. J’ai quand même ajouté un petit volet sur l’intimidation, car le héros en est victime à un certain moment, mais il s’en sort en demandant de l’aide. Ça démontre aux lecteurs qu’on peut passer par-dessus l’intimidation facilement en étant bien entouré», estime-t-il.

Une fois sa trilogie complétée, le natif de Champlain ne compte pas s’en arrêter là. Celui-ci souhaite un jour pouvoir vivre de sa passion d’auteur et aimerait bien voir une adaptation télévisuelle ou cinématographique de son œuvre. Il a envoyé des courriels à de grands réalisateurs comme Guillermo Del Toro, Denis Villeneuve et Jean-Marc Vallée, mais il est toujours en attente d’une réponse, dit-il. «Probablement que je n’aurai jamais de réponse, mais je m’essaye quand même. J’ai peut-être trop des idées de grandeur», rigole-t-il.     

Le livre Les Céramons est disponible dans plusieurs librairies indépendantes, dont la Librairie Rose-Marie à Buckingham et également au Jean Coutu situé sur la rue Georges à Masson.
 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média